Publicité 1

dimanche 19 août 2018

L'Orygine, une adresse à retenir...

Aujourd’hui, je vous parle du bistro L’Orygine, un resto qui a ouvert ses portes le 15 juillet dernier et qui en a pris plusieurs par surprise. Nous savions déjà que le retour de la Tanière n’était qu’une question de temps et nous connaissions déjà le succès du restaurant Légende alors, que pouvait bien nous réserver ce petit nouveau. À première vue, on peut dire que le décor signé par la designer Stéphanie Bélanger est probablement le plus instagammable de la ville de Québec. On adore les banquettes turquoise, les planchers blanchis et les lampes suspendues en rotin qui se marient magnifiquement bien avec les boiseries d’époques et les murs de pierres, ce qui apporte un vent de fraîcheur et de modernité dans le quartier Petit Champlain! 


C’est la cheffe Sabrina Lemay qui a donné vie au menu du bistro. Cette dernière a laissé l’idée de la cuisine boréale à son grand frère Le Légende pour se concentrer sur une cuisine raisonnée. C’est-à-dire une cuisine qui utilisera au maximum ce que l’on produit dans notre beau Québec. La cheffe et sa brigade ont également poussé l’expérience en misant très fort sur les plats végétariens, voire même végétaliens! Les carnivores ne sont pas en reste quoique la protéine animale fera plutôt office d’accompagnement que d’élément principal d’un plat. Et pour tout vous dire, c’est loin de me déplaire! 


Si les produits du Québec sont à l’honneur dans les assiettes, ils le sont tout autant dans le verre. Pour l’apéro, Charles, notre serveur, m’a proposé un Nu et Connu, un cocktail assez photogénique composé d’Amermelade, de Chartreuse jaune, de jus d’argousier, de Moonshine Saint-Laurent et de baies d’argousier qui est servie sous une cloche enfumée. Pour ceux et celles qui ne consomment pas d’alcool, vous serez heureux d’apprendre qu’on ne vous a pas oublié en vous offrant une liste de mocktails loin d’être banale. Jamais une eau de concombre n’aura aussi fière allure que ce Lac St-Jean qui, bien évidemment, contient des bleuets ainsi que du sirop de rose et du soda gingembre 1642 et je vous confirme que c’est DÉ-LI-CIEUX!


J’aime bien avoir des invités afin de pouvoir partager et ainsi pouvoir goûter à plus de plat et mon amie Monica est la candidate parfaite pour ce genre d’occasion! C’est ainsi que nous avons pu partager un délicieux potage de carottes et chou-fleur et crumble de tournesol et levure alimentaire. Par la suite, il y a eu la croquette de crevettes nordiques façon « crab cake » dont la bouchée parfaite devait également être accompagnée de l’émulsion à l’ail rôtie et estragon et du parmesan de noix. Pourquoi ne pas accompagner votre entrée de belles bulles sympathiques du Domaine Bergeville dans les Cantons de l’Est, du moins, c’est ce que j’ai fait.


Avec le plat suivant, je sais que je saurai convaincre le plus carnivore des carnivores à opter pour un plat végétarien tant à cause du look, mais aussi pour le goût. La purée de patate douce et la mousseuse à la fleur d’ail venaient équilibrer les agnolottis farcis d’un mélange de tofu et de champignons. Il est surtout très important de vous garder un petit bout de pain tout chaud sorti du four afin de terminer la sauce. Je sais, ça ne respecte pas vraiment l’étiquette de table, mais à choisir, j’aime mieux mettre la classe de côté et ne pas gaspiller...!  Fait à noté, le tofu est fait maison. Oui, oui, vous avez bien compris! Ici, le tofu arrive sous forme de fèves de soya que l’on fait par la suite fermenter. Le tofu n’est qu’un exemple pour vous faire comprendre que chaque bouchée vaut bien son pesant d’or... ce dernier qui est ma foi très raisonnable.


Saviez-vous que l’on faisait pousser du riz en Gaspésie? Personnellement je l'ignorais jusqu’à ce midi-là où on nous a servi un risotto de riz de la Gaspésie dont la couleur rouge est due aux betteraves. Un morceau de morue poêlée surmontait le tout et était accompagné d’une vinaigrette vierge aux boutons de marguerites, de fraises marinées au gin St-Laurent pour un petit punch subtilement sucré et des chips de topinambour pour le croquant. Dans le verre, j’ai fait un petit détour vers la Montérégie avec un Pinot Gris tout en fraîcheur du Vignoble Camy très bien pour accompagner et le tofu et le poisson.


Arrivées au dessert nous n’avions plus très faim, mais impossible de résister au dessert du jour que nous avons encore une fois partagé. Une profiterole était farcie d’une glace maison au mélilot, cette petite fleur blanche de bord de route devenue si populaire pour son goût vanillé. Des bleuets venaient compléter ce beau dessert qui finalement aurait pu ne pas être partagé. 


À noter que tout le menu cité plus haut n’est qu’à titre indicatif puisque ce dernier changera au gré des récoltes et des saisons. Côté prix, pour le midi vous devez compter entre 16 et 20 dollars pour un plat principal. Si vous désirez compléter avec une entrée ou un dessert, vous devez ajouter un léger supplément. Quand je dis léger, c’est bien le cas puisque pour le potage le supplément n’est que de 2 $. Pour la carte du soir, encore une fois le plat le plus cher est à 20 $ et ici on parle d’un morceau de bœuf. Vous serez donc d’accord avec moi que les prix sont tout doux surtout quand on pense à tout le travail et la recherche qui est faite derrière chaque plat ainsi qu’à la qualité des produits utilisés. Si pour moi, les portions des assiettes étaient amplement suffisantes, peut-être que certain auront besoin d’un plat supplémentaire, mais je dis bien peut-être. 


Je ne peux passer sous silence le hall d’entrée spectaculaire aux couleurs du groupe La Tanière! Un mur végétal composé de lichen, plante emblématique du groupe, entoure un logo doré qui tranche avec le noir qui orne les autres murs. Un peu plus loin, vous trouverez le Kerrmess, le comptoir sucré du groupe qui offre des friandises plus originales les unes que les autres dont ces petites boules de lichen givré, qui deviendra probablement très bientôt un cadeau pour un hôte ou hôtesse foodie! Plus tard cet automne, ce sera au tour de la Tanière de nous dévoiler ces nouveaux secrets. Ce dernier sera situé dans les voutes de l’édifice et le spectacle risque d’être assez flamboyant! En attendant, vous pouvez toujours profiter de l’Orygine pour vous faire patienter et du coup profiter des beaux jours pour visiter leur belle terrasse.


Adresse: 
Bistro L'Orygine
36, rue Saint-Pierre
Québec, qc
(Quartier Petit Champlain)
Tél: 418.872.4386


***********************************
Merci à Frédéric Laplante, propriétaire du groupe La Tanière pour l’invitation ainsi qu’à toute la brigade du Bistro l’Orygine pour l’accueil.

Aucun commentaire: