Publicité 1

mardi 24 juillet 2018

La Bonne Étoile X Chez Rioux & Pettigrew...

Le concept des restos éphémères qui offrent un menu que pour quelques mois fait fureur un peu partout sur la planète. Toutefois, ce dernier n’avait pas encore atteint la ville de Québec, mais voilà que depuis le 3 juillet, un tout premier pop-up a ouvert ses portes dans le local qui servait autrefois d’entrepôt de Chez Rioux et Petitgrew. 


La Bonne étoile, tel est son nom ainsi que celui du bateau qu’emprunta Narcisse Rioux pour se rendre jusqu’à Québec pour y devenir un épicier prospère. L’accès au restaurant se fait par l’entrée de Chez Rioux et Pettigrew, on vous guide par la suite à travers les cuisines pour y découvrir une grande salle meublée par de longues tables. Les propriétaires s’enorgueillissent d’avoir créé un décor 100 % québécois qui est composé tantôt de la récupération d’objet et tantôt d’œuvres originales d’artistes locaux. On pense ici aux tuiles qui proviennent d’un ancien presbytère et qui recouvrent le plafond ou encore des illustrations botaniques de l’artiste Laucolo qui ornent les murs. De plus, une bonne partie des couverts a été confectionnée par les artistes de l’Atelier Terre et Biscuit dont le bol à café au lait nous a tous fait craquer! Un étal rempli de légumes frais et de conserves maison laisse présager que certains produits pourront peut-être vendus sur place. Fleurs comestibles et fines herbes font office de centres de table et c’est ainsi qu’est composé le décor où le passé et le présent s’agencent parfaitement.


Dans les assiettes, les chefs Alexandra Roy et Charles Provencher-Proulx épaulés par le chef Dominique Jacques nous proposent une cuisine qui s’ajustera au gré des récoltes. Si c’est sous le signe d’un cocktail à la fraise que la soirée a débuté, ce sont les magnifiques huîtres au granité de concombre et sureau qui ont mis la table à une série de petits plats. Le défilé s’est poursuivi avec aubergines déclinées en 2 façons accompagnées d’une mozzarella de bufflonne dont le curieux mélange venait s’équilibrer avec le petit côté acidulé de la camerise apportait et ceux herbacé et poivré du basilic. Un plat de moules fumées tout en délicatesse était complété par quelques tomates brulées, nul besoin de vous dire que la bouchée parfaite se devait de contenir au moins les deux ingrédients principaux.


Ce soir-là nous avons eu droit en exclusivité au Pinot Gris du Vignoble Ste-Pétronille dont seulement quelques bouteilles ont pu être soutirées au vigneron. Ici, l’assiette de carottes, jus d’argousier et bœuf servi façon tartare était un pur délice tant pour les yeux que pour les papilles. Il est d’ailleurs intéressant de savoir que ce plat tout comme la plupart des autres sur le menu, peuvent être servis sans la protéine animale tout, il ne suffit que de le demander à votre serveur, car à La Bonne Étoile, les vedettes ce sont les légumes! Je ne peux passer sous silence les focaccias maison qui sont servies chaudes et qui vous seront nécessaires pour terminer toute assiette où l’on peut y trouver un peu de sauce.


Pour la suite, les chefs auront trouvé une façon de farcir une menue morille avec des boutons de marguerite, des petits oignons nouveaux et du chanvre, le tout étant enrobé d’une savoureuse crème de champignons qui a fait l’unanimité à la table. Je connaissais déjà l’orge cuisinée à la façon d’un risotto, mais j’ai découvert que l’on pouvait faire de même avec des flocons d’avoine. Et pourquoi ne pas transformer votre fameux gruau du matin en un délicieux plat salé au parfum de vermouth qui fera office de lit à un omble chevalier à l’oseille qui fond littéralement en bouche ? Si la liste des ingrédients vous paraît rustique, la présentation quant à elle était tout ce qu’il y a avait de plus actuelle, ce qui somme toute reflète bien l’esprit de l’établissement.


Côté sucré, encore une fois, la douceur était de mise avec un yogourt de bufflonne à l’érable, une tuile de sarrasin croquante ainsi qu’une compotée de rhubarbe dont j’aurais bien pris un petit pot pour rapporter à la maison. Le dernier dessert quant à lui était une ode à l’été avec son gâteau des anges, ses fameuses fraises, une glace aux herbes, une autre au miel et un peu de pollen croquant. Que du bonheur, bouchée après bouchée!


La Bonne Étoile vous invite à sa table les soirs, du mardi au samedi et ce, jusqu’en octobre, soit le temps de profiter du meilleur des produits que le Québec a à offrir. J’ai eu ouï dire que le vendredi midi serait peut-être l’exception à la règle et j’espère bien avoir l’occasion d’y retourner pour voir ce que le mois d’août a de bon à nous faire découvrir. Une réservation vous est fortement recommandée puisque seulement une trentaine de chaises centenaires sont disponibles pour vous recevoir.

Adresse: 
La Bonne Étoile
160, rue St-Paul
Québec, Qc
Tél.: 418-694-4448

***********************************
Merci au Groupe Sub Rosa pour l’invitation média ainsi qu’à l’accueil chaleureux et la générosité du propriétaire Stéphane Grenon et de son équipe.

Aucun commentaire: