Publicité 1

mercredi 7 juin 2017

Champagne, Jazz et vie de Château...

Il arrive souvent de me faire demander : «Véronique, où est-ce que ça se passe le jeudi pour le 5 à 7?» Il fut un temps ou j’avais la réponse déjà toute préparée, mais maintenant, à chaque fois que je suis confronté à la question... j’hésite à répondre. C’est comme si cette tendance si populaire était morte de sa belle mort. Oh... bien entendu, certains joueurs ont essayé de tenter leur chance, mais qui veut payer un verre de vin à 20$, avoir un service médiocre... et je passe sous silence la nourriture dont le prix est plus souvent proportionnellement inversé à sa qualité. 

D’un autre côté, une tendance pourtant très populaire aux États-Unis ou en Europe tarde à faire son chemin jusqu’à notre belle ville de Québec. Vous passez par Londres, un détour au American bar du Savoy Hotel s’impose. New York vous intéresse? Vous devez absolument vous rendre prendre un verre au Nomad Bar du Nomad Hotel? Un petit tour à Singapour? Manhattan at The Regent est un passage obligé. Ce que ces bars ont tous en commun? De un, ce sont tous des bars d’hôtel et ces derniers se re retrouvent tous dans le top 15 de la liste des 50 meilleurs bars au monde selon le magasine Forbes, qui se trouve être une source plutôt crédible, vous en conviendrez.


Vous me voyez venir? Ces bars d’hôtels sont toujours somptueux, confortables et ils ont en plus l’avantage de vous offrir des alcools accessibles ou encore plus recherchés si le désir vous prend de vous faire plaisir. Tel est le cas du Sam Bistro Évolutif au Château Frontenac qui en plus d’offrir les soirées régulières offre des soirées avec musique «live». Depuis quelques semaines, ainsi que pour tous les jeudis et les vendredis du mois de juin, Le Sam vous propose des soirées Jazz in the City avec The Urbanizers. Vous pourrez donc faire comme moi et y déguster de délicieuses bulles Taittinger sur une trame musicale entretenue par un DJ ainsi que par saxophoniste. L’endroit se prête à la discussion sans qu’on ait à se crier dans les oreilles et tant qu’à être confortablement assis, aussi bien se sustenter avec une belle planche mixte remplie de fromages et de charcuteries du Québec. 


La musique est bonne et vous désirez prolonger la soirée et ainsi profiter du décor digne d’une scène du film «The Great Gatsby» avec ses murs et banquettes recouverts de velours bleu pétrole et du bar habillé d’or? En attendant l’apparition de votre Léonardo, profitez du moment pour savourer un des délicieux cocktails proposés, dont leur fameux negroni! Personnellement, j’aime bien le Martinez, l’ancêtre du Martini. Ce dernier a la particularité d’être servi dans une coupe en argent qui est un vestige du temps où l’hôtel appartenait au Canadian Pacifique. Ces dernières ont été retrouvées lors des grands travaux de rénovations effectuées il y a quelques années.


La soirée est belle et les petites bouchées offertes gracieusement ainsi que la planche de charcuteries n’auront réussi qu’à vous ouvrir l’appétit? Le menu entier du bistro est à votre disposition. Pour y avoir goûté, le fish & chips est délicieux, les burgers y sont gourmands et le saumon laqué à l’érable fond dans la bouche. Pour cette soirée, j’y suis allée léger avec des noix de pétoncles et chorizo saisi à point et servi sur une crème de pois verts et quelques chips de légumes. Comme l’entrée était plutôt légère, j’ai suivi les conseils de notre sympathique serveur en y allant avec une autre entrée soit le tartare de bison à l’asiatique. La duxelles de shiitakes, l’huile de sésame et les won ton frites apportaient le petit «kick» nécessaire au tartare sans prendre le dessus sur la viande de bison. Dans le verre, un rouge de l’état de Washington, le Château Ste Michelle 2013 se mariait particulièrement bien avec le tartare. Mon invitée quant à elle s’est délectée avec la salade de homard Gaspésien aux légumes croquants et à la vinaigrette aux framboises. Elle a été d’ailleurs très heureuse de voir des morceaux de homard se retrouver partout dans la salade et non seulement en garniture.


Encore une fois, en sortant de mon château, j’ai eu l’impression de prendre quelques heures de vacances. Il est certain que j’ai eu plusieurs occasions de me rendre dans ce magnifique hôtel voir beaucoup plus que la majorité des gens (sans compter la quinzaine de «partys» de Noël d’entreprise auxquels j’ai eu droit). Mais reste qu’à chaque fois que je franchis les portes tournantes, j’ai un petit frisson et je demeure impressionnée par ce joyau si accessible. Reste que c’est quand même l’hôtel le plus photographié au monde alors aussi bien en être fier et profiter de l’avoir dans notre cour pour jouer au touriste ou encore pour y faire un 5 à 7.  

Adresse:
Fairmont Le Château Frontenac
1, rue des Carrières
Québec
Tél.: 418.692.3861
Site web
*Stationnement gratuit lorsque vous utilisé le service de valet parking.

***********************************
Merci à Mme Anne-Marie Painchaud du Château Frontenac pour l’invitation ainsi qu’à l’équipe du Bistro Le Sam, dont notre super serveur dont j’ai malheureusement oublié le nom, pour cette magnifique soirée passée en belle compagnie.

Aucun commentaire: