Publicité 1

dimanche 2 avril 2017

Satay de porc épicé à la lime kaffir...

Vivre au quotidien avec une allergie n’est pas une mince affaire, imaginez lorsque plusieurs sont au rendez-vous! Le simple exercice d’aller à l’épicerie devient une tâche beaucoup plus lourde et plus longue due au fait que vous devez passer à travers la longue liste des ingrédients de chaque aliment transformés. Quand les noix ou le gluten sont en cause, c’est déjà un petit peu plus facile, mais certaines allergies deviennent un vrai casse-tête pour ceux et celles qui en souffre ainsi que pour leur famille. Prenons l’exemple des légumineuses, une famille élargie qui renferme les fèves, les lentilles, les pois chiches et le soya. C’est d’ailleurs ce dernier qui complique beaucoup la chose, car vous seriez surpris de constater le nombre de produits qui renferme du soya ainsi que ses dérivés! Ça va de la soupe au mélange d’épices en passant par les craquelins! Faites simplement l’exercice de vérifier les étiquettes à votre prochaine visite au supermarché et imaginez si vous aviez à le refaire toutes les semaines!



Ce qui m’amène à vous parler de ma recette de porc à la lime kaffir. L’idée m’est venue lorsque mon amie Martine m’a offert un beau petit pot rempli d’un mélange d’épices à la sriracha et à la lime kaffir. Connaissant ses goûts culinaires, je lui ai demandé pourquoi elle me refilait ces épices qui sentaient si bon! Le soya qui faisait partie de la liste des ingrédients en était la cause, un des aliments dont sa fille Charlotte est allergique. C’est ainsi que j’ai appris que bon nombre de mélanges d’épices en contenaient. Comme je trouvais dommage qu’elle ne puisse pas goûter à ce savoureux mélange, je me suis donné la mission de le reproduire avec des ingrédients sains. Au final, j’étais bien heureuse de constater que le produit qui est fait maison, soit bien meilleur que celui acheté, et ce tant au niveau du goût que pour la santé!



Du coup, avec cette recette j’ai découvert le délicieux pouvoir aromatique de la feuille de lime kaffir! Cette dernière est nécessaire à la recette afin de profiter pleinement du mélange de saveurs. On peut la retrouver dans certaines épiceries fines ou asiatiques. Pour ma part, c’est chez Chanda sur le chemin St-Louis que je me les suis procurés. Si, tout comme moi vous les achetez fraîches, sachez qu’elles se conservent très bien au congélateur. J’ai d’ailleurs profité du surplus de feuilles pour utiliser ma scelleuse sous vide de Hamilton Beach, qui, depuis quelques mois, est devenue ma nouvelle meilleure en cuisine. 

Satay de porc à la lime kaffir
4 portions entrées



1 FILET DE PORC
1 À 2 PETITS PIMENTS OISEAU SÉCHÉS
3 FEUILLES DE LIME KAFFIR SÉCHÉE
50ML (1/4 DE TASSE) DE YOGOURT GREC NATURE 2%
15ML (1 C. À SOUPE) DE GROS SEL DE MER
15ML (1 C. À SOUPE) DE PAPRIKA FUMÉ
15ML (1 C. À SOUPE) DE PAPRIKA
LE JUS ET LE ZESTE DE 1 LIME
HUILE DE CANOLA.
POIVRE DU MOULIN

  • Si vous ne trouvez pas de feuilles de lime kaffir séchées, vous pouvez les acheter fraîches et les laisser sécher à l’air libre pendant 24h.
  • Dans un mortier, mettre les piments oiseau, le gros sel de mer, les feuilles de lime kaffir, le paprika fumé, le paprika et le poivre puis moudre jusqu’à ce qu’à l’obtention d’une poudre.
  • Couper le filet de porc en cube et mettre dans un bol.
  • Verser le mélange d’épices sur les cubes de porc et bien mélange pour que la viande soit bien recouverte des épices.
  • Déposer les cubes de viandes dans un sac et sceller à l’aide d’une scelleuse sous vide ou encore utiliser tout simplement un sac de conservation de type «ziploc».
  • Mettre au réfrigérateur et laisser reposer la nuit entière.
  • Faire tremper des brochettes de bambou dans l’eau pendant 30 minutes. 
  • Essorer les brochettes puis piquer quelques cubes de porc.
  • Faire chauffer l’huile dans une poêle antiadhésive.
  • Déposer les brochettes et faire dorer sur tous les côtés.
  • Il est également possible de faire cuire les brochettes sur le barbecue.
  • Mélanger le yogourt avec le jus et le zeste de lime.
  • Déguster le porc avec la trempette au yogourt, cette dernière aidera à atténuer le côté piquant du piment oiseau tout en gardant la saveur.



***********************************
Ce billet a en partie été réalisé grâce à la collaboration de Hamilton Beach.

Aucun commentaire: