Publicité 1

jeudi 1 décembre 2016

Une petite virée au Jack Saloon...

Dès son ouverture, il y a 5 ans, le Jack Saloon a fait parler de lui à cause de son fameux burger Krispy Kreme, l’épique burger composé des fameux beignes du même nom! Perso, je n’ai jamais osé m’attaquer à ce mastodonte, mais j’ai plutôt fréquenté l’endroit pour aller y prendre un verre. D’ailleurs, c’est un des premiers endroits à Québec où l’on m’a offert une belle diversité de gin (autre que le Beefeater ou le Tanqueray) pour me préparer mon gin & tonic. Mais il y a quelques semaines, c’est pour y découvrir le menu que j’y étais invitée en compagnie d’autres médias.



Tant qu’à être dans un saloon, aussi bien débuter la soirée avec un Jack Mule, soit un délicieux Moscow Mule servi dans sa tasse de Jack Daniels en stainless. Même si je n’avais pas besoin de le regarder, je me suis tout de même attardé au menu sur lequel bien des plats m’intéressaient. Ce soir-là, c’était plutôt un menu dégustation qui nous était réservé.



Question d’apprivoiser mon appétit féminin, les cuisines ont débuté leur service tout en douceur en nous offrant un trio de tartares. J’ai piqué ma fourchette en premier dans le tartare de Thon tout en textures avec le coulis de pommes granny smith, avocats, coriandre, amandes et beurre citronné. La deuxième bouchée fut pour celui de saumon frais, fraises, basilic, noix, wasabi et yogourt grec. On m’avait déjà parlé en bien de ce tartare et j’ai compris pourquoi. J’ai ensuite donné sa chance au tartare de bœuf pizza. Le bœuf est saisi sur la flamme et est accompagné de sauce aux tomates grillées, lardons, basilic, concassé d’olives et de poivrons grillés et ça goûte vraiment la pizza. Je suis finalement retourné à mon premier amour, soit le tartare de thon, mais j’ai dû m’arrêter, car je me doutais un peu que ce qui allait venir serait gros.



Pour le deuxième service, on nous a apporté une paire de gants de chirurgie. À voir les points d’interrogation sur les visages autour de moi, je n’étais pas la seule à ignorer la raison de cette atricure. Finalement, c’est en voyant le plateau rempli de victuailles que nous avons compris le pourquoi de nos gants. Du coup, le chef est venu nous mentionner avec fierté qu’au Jack Saloon tout était cuisiné sur place, que ce soit les sauces ou les viandes. J’ai donc pris encore plus plaisir à déguster les côtes levées accompagnées de beurre blanc et Pico de gallo (une salsa dans laquelle les légumes sont frais et ne sont pas cuits). Difficile de résister aux ailes de poulet fumées au bois de hickory et de pommier. Moi qui suis une fan finie d’oignon français (un plaisir coupable), j’étais plus qu’heureuse de croquer dans le gigantesque «onion ring» enrobé de panure à la bière rousse et nappé d’un caramel à la stout! Je ne peux cependant pas passer sous silence le saumon fumé dans les fumoirs du Jack Saloon. Le rub de chili et de curry jaune apporte juste assez d’épicé en bouche et que dire de la chair fondante... un délice avec la crémeuse de fromage Philadelphia à l’aneth. Seul regret, les fameux gants... car il n’y a rien de mieux que de se licher les doigts après un tel repas... avec des gants, le goût est plutôt douteux.



Mon invitée et moi pensions que nous étions enfin rendues au dessert... eh bien non! Avoir su, j’y aurais été plus doucement avec le deuxième oignon français. Mais bon, que voulez-vous, aussi bien jouer le jeu jusqu’au bout et manger encore. Le filet de bœuf en croûte de café et fenouil torréfié m’a interpellé. Ce dernier avait été saisi à la flamme et servi en tataki accompagné d’une sauce bordelaise au piment Guajillo et au chocolat noir. Un gros cube de thon à la japonaise me faisait de l’œil dès son arrivée. Une sauce guacamole et adobo émulsionnée à la moutarde japonaise donnait un petit kick au goût fin du poisson. Un «mac n'cheese» à la sauce Mornay aux cinq fromages attendait sagement son tour. Cheddar fort, Monterey Jack, gouda fumé, American cheese (pour ne pas nommer la fameuse tranche Single) et Grana Padano se côtoyait joyeusement dans un seul et même plat. L’ajout des Doritos apportait un peu de croustillant à ce plat bourratif. Une bouchée, deux bouchées et j’ai malheureusement été dans l’obligation de déclarer forfait.



Le repas s’est terminé sur une note plus sucrée avec la crème brûlée classique à la bière noire et chocolat. Le goût était délicieux, la texture parfaite, mais mon petit côté à la Amélie Poulin n’a pas eu le plaisir de casser la croûte de sucre fondu à la surface. Le contraste du froid de la crème et du chaud de la croûte n’était pas non plus au rendez-vous. Mais si c’est le seul bémol du dessert, mais je suis un peu puriste côté crème brûlée. Mais je crois que j’étais bien seule dans mon monde à en juger par les exclamations de satisfaction de nos voisins de notre table.



Pour ceux et celles qui se demandent si j’ai tout mangé, rassurez-vous, j’avais une invitée qui m’accompagnait. Toutefois, celle-ci n’était pas d’une grande aide ce soir-là alors j’ai eu droit à des petites boîtes pour emporter. En fait, j’ai eu assez de nourriture pour mon lunch du midi du lendemain ainsi que pour mon souper. J’ai même poussé l’expérience jusqu’au surlendemain où j’ai servi le saumon fumé pour accompagner l’apéro, ce qui fut un grand succès. Une seule petite ombre au tableau est peut-être le volume de la musique que j’ai trouvé un peu trop élevé au restaurant. Pour aller prendre un verre, ça va, mais difficile de faire la conversation lors d’un repas... je ne vous dis pas le nombre de fois où mon invitée m’a demandé de répéter ce que j’avais dit. Mais l’accueil et l’excellent service prendront le dessus sur ce petit détail. Alors celui-ci ne m’empêchera pas d’y retourner que ce soit pour un autre tartare ou pour y partager un sac de Doritos garni selon l’humeur du chef (probablement inspiré de la nourriture de rue de Mexico)!

Pssst! Gens de Québec, un nouveau Jack Saloon ouvrira ses portes à la Pyramide de Ste-Foy, surveillez leur page Facebook pour en connaître les détails!


Adresse :
Jack Saloon
1155, rue de la Chevrotière
tel. : 418.522.5350
Pour connaître les adresses de la région de Montréal et de Trois-Rivière, visitez le site web.

***********************************

Merci à l'équipe du Jack Saloon de Québec pour l'invitation !

Aucun commentaire: