Publicité 1

lundi 10 octobre 2016

Londres, je taime - Partie 1...

Celui qui est lassé de Londres, l’est de la vie,
 car Londres a tout ce que la vie peut offrir.
– Dr Samuel Johnson

Aucune phrase ne pourrait mieux résumer ce que je ressens en pensant à Londres. Cette ville a une effervescence contagieuse, une originalité accessible et une diversité savoureuse. Chaque fois que je suis dans l’avion sur le chemin du retour, j’ai le cerveau en ébullition tant pour la mode que pour la cuisine. Je ne veux rien enlever à Paris, mais disons que l’offre de Londres me convient mieux. Depuis quelques années, j’ai également observé quelques changements en ce qui concerne certaines habitudes alimentaires. Je vais tenter de vous en donner un bref aperçu, du moins, de ce que j’ai pu voir au cours de mes trois jours de visite en septembre dernier.


La première soirée s’annonçait être belle puisque par un beau hasard, une amie d’enfance était à Londres en même temps que moi. Nous avons donc décidé de nous donner rendez-vous afin d’aller souper ensemble et ainsi rattraper le temps perdu sur les quelques années qui nous séparaient de notre dernière rencontre. Le temps étant de notre côté, nous avons pu nous asseoir sur la terrasse du Whyte & Brown située dans la cour intérieure de Kingly Court, en plein cœur de Soho. Ce restaurant a beau être une microbrasserie, ici on ne badine pas avec la qualité des ingrédients. Le poulet élevé en liberté est à l’honneur de leur menu et pour y avoir déjà goûté, il est tout ce qu’il y a de plus savoureux. Mon classique à moi c’est le Scotch Egg. À chaque fois que j’ai visité l’endroit, une nouvelle saveur m’attendait, cette fois-ci, l’œuf était enrobé de boudin au bon goût d’épices et il était accompagné d’une sauce un peu moutardée. J’ai opté pour un souvlaki composé de légumes grillés, de cubes de fromage haloumi et d’un houmous à la betterave. Je vous confirme que je vais certainement essayer de répéter la recette à la maison. Une salade grecque accompagnait le plat, mais nous n’avons pas pu résister à la tentation de prendre un bol de frites de patates douces, coriandre et feta ainsi qu’une salade de quinoa à la vinaigrette aux agrumes. Mis à part l’œuf, je dois dire que j’étais heureuse d’enfin avoir l’occasion de manger un repas un peu plus santé, mais surtout d’avoir une bonne dose de légumes. Du coup, je me prends à espérer que certains restaurants de type microbrasserie au Québec s’inspirent du menu du Whyte & Brown.


Puis, il y a toutes les saveurs indiennes que Londres peut nous apporter. Comme je ne suis jamais allée en Inde, je ne peux confirmer si les saveurs sont authentiques par contre, ce que je peux dire c’est que cette dernière s’est actualisée. Il y a quelque temps, je vous avais parlé du Dishoom, une cuisine inspirée de la rue, mais cette enseigne étant depuis devenue un incontournable dans la ville il est donc impossible de réserver pour 7 personnes, et ce même avec quelques mois d’avance et plusieurs échanges de courriels. J’ai donc dû recommencer mes recherches, mais j’ai tôt fait de remédier à la situation. Quelques rues plus loin, sur Wardour, se trouve Imli Street, un restaurant dont j’avais un vague souvenir d’un riz Palau absolument délicieux! Dès notre entrée, j’ai pu remarquer un grand changement du côté de la déco qui était passée de quelconque à un décor très industriel qui était loin de me déplaire. L’ambiance était également parfaite pour un vendredi soir. Béton, brique et bois, simple, mais efficace. La soirée s’annonçait belle et aussi bien la débuter avec un Soho to Bombay à base de gin, grenade, ginger ale et lime.


Disons que le cocktail était surtout pour m’aider à me donner une certaine contenance, puisque l’on m’avait attribué le mandat de choisir pour toute la tablée. Le temps fut court entre le moment où j’ai donné ma commande et où les premiers plats sont arrivés à la table. S’en est suivi un défilé de samosas végétariens, fromage paneer tikka, de pain naan et de roti. Les crevettes tandoori marinées dans une poudre de tomate bio, paprika et gingembre fondaient littéralement dans la bouche. Ceux qui n’étaient pas fans de calmar se sont agréablement laissé surprendre par le goût de ces derniers et de la sauce au piri-piri qui les accompagnait. Personnellement, mon coup de cœur va au papdi chaat, un plat traditionnel composé de pois chiches épicés, yogourt et chutney sur lequel je planche pour vous faire une recette.


Côté plats principaux, je ne vous les nommerai pas tous, mais il faut retenir les aubergines fumées au gingembre et au chili qui étaient un pur délice. Il fut également difficile de départager qui allait avoir le dernier morceau d’agneau ou de poulet biryani accompagné de concombre et d’une sauce raita et de menthe. Côté accompagnement, un riz pulao est venu compléter l’assortiment en plus d’un peu plus de pain naan à l’ail... pourquoi pas? Arrivé au dessert, plus personne n’avait faim, mais question d’aider à la digestion, un thé à l’indienne composé d’épices et de lait chaud est venu calmer mon estomac. Tous, nous étions d’accord pour dire que l’adresse était définitivement à retenir tant pour les plats délicieux que pour les prix accessibles ainsi que pour l’ambiance. Ahhhhh... [... soupir...] perso, voilà exactement un type de resto qui manque dans ma ville! Si jamais l’envie folle me prenait de me lancer dans la restauration, je miserais sur une belle et savoureuse cuisine indienne, la vraie, et sur un décor qui fait parler avec un service et une ambiance qui donne le goût d’y retourner!!! (petit clin d’œil ici à Caroline et Allison!).


Avez-vous faim? J’ai beau sortir de table et avoir eu un excellent repas, revoir toutes ces photos m’ouvre l’appétit, même si je sais très bien que ce n’est que de la gourmandise. Question de ne pas rendre le supplice pire qu’il est en ce moment, je vous donne une petite pause de quelques jours afin de vous laisser digérer tout ce que vous venez de lire et de voir. Je vous reviens très vite avec la suite de mon voyage à Londres ainsi qu’un petit spécial sur la cuisine indienne, restez à l’affût! 

Adresses :
Whyte & Brown (Soho)
Kingly Court
Londres, Grande-Bretagne
Téléphone : 0203 747 9820
Underground : Oxford Circus, Picadilly Circus

Imli Street (Soho)
167-169 Wardour Street
Londres, Grande-Bretagne
Téléphone : +44 20 7287 4243
Underground : Oxford Circus, Tottenham Court Road

Aucun commentaire: