Publicité 1

mercredi 18 mai 2016

Destination Gourmande, Édition 2016...

Cette année encore, j’ai eu le plaisir d’assister à la soirée Destination Gourmande. L'événement réuni des représentants de l’industrie touristique ainsi que des gens d’affaires de la région et, permettant ainsi, d’amasser des fonds pour la Fondation Mérici Collège Privé. Pour l’édition 2016, les organisateurs se sont surpassés côté décor et ils ont décidé de mettre à l’honneur d’anciens étudiants qui ont réussi à se tailler une place de choix dans le paysage de la restauration de la ville de Québec. D’ailleurs, vous en reconnaitrez certainement plus d’un.




D’abord, cette année, l’apéro se déroulait directement dans la salle, soit le gymnase, qui, pour l’occasion, avait revêtu ses plus beaux atours. Avec les chaises et les tables en bois, la scène tenait plus d’un tableau Pinterest que d’un terrain de basketball. Les chaises rustiques étaient invitantes et confortables (quoique mes bas collants n’aient pas survécu au-delà du premier service). Les centres de tables étaient tantôt composés de plants de basilic tantôt d’autres fines herbes. Une délicate branche d’eucalyptus était déposée sur chacune des serviettes qui elles, étaient déposées dans les assiettes. C’est donc avec une douce musique jouée par un groupe jazz et un cocktail créé par Patrick Beaulieu de Monsieur Cocktail à la main que j’ai pris place à la table 19.



N’ayant pas eu la chance de goûter les bouchées du cocktail concoctées par les étudiants en gestion de la restauration, je reluquais avec envie les mises en bouche déposées sur les tables et préparées par Andréanne Livernoche, propriétaire du restaurant Le Garby situé sur la Rive-Sud de Québec. C’est entre une bouchée de gravlax de saumon à l’érable à la crémeuse au raifort et à la lime, une autre de crostini de boudin noir et encore une autre composée d’une tartinade de champignons sauvages et pistaches grillées que j’ai fait connaissance avec mes voisins de table. J’ai beaucoup aimé la présentation du gravlax déposé sur un petit verre retourné dans lequel on retrouvait une fleur ainsi qu’une petite lumière, ce qui aidait à l’ambiance feutrée de la salle.



La sympathique Thania Goyette du Pied Bleu, est venue nous présenter la première entrée de brandade de morue, un plat composé de pommes de terre et de morue salée. Quant à Étienne Ouellet, Chef à domicile, il nous a présenté la deuxième entrée composée d’un tataki de bœuf, d’une purée de champignons sauvages, des tomates confites à l’huile d’olive et de basilic, des échalotes marinées au vinaigre balsamique et une verdure de roquette. Ce dernier plat fut mon coup de cœur de la soirée.



Une petite pause sous la forme d’un trou normand signé Patrick Beaulieu est venu faire un peu de place dans nos estomacs afin d’accueillir le plat principal comme bon ce doit. Au cours des derniers mois, Vincent Morin, ancien chef propriétaire du restaurant Yuzu, s’est joint à l’équipe de la Mangue Verte. Le plat de braisé de porc en crépine (une cuisson faite avec le péritoine du cochon), gastrique de miel, croquette de porcelet confit, gourganes, salsifis rôtis (légume racine) et chutney d’oignons rouges était savoureux et plutôt copieux. Je n’ai malheureusement pas été en mesure de terminer mon assiette, n’ayant plus d’espace dans mon estomac.



Heureusement pour nous, le dessert était composé de petites mignardises, dont un chou à la crème qui me regardait du coin de l’œil et auquel je n’ai pas su résister. Un délicieux thé parfumé de Monsieur T. venait conclure cette soirée des plus agréable, et ce, grâce aux étudiants qui, tout au long de la soirée, ont été aux petits soins pour nous. 




***********************************
Cet article a été réalisé avec la collaboration de Mérici Collège Privé.
Merci à Catherine Fortin-Plante pour l'invitation

Aucun commentaire: