Publicité 1

mercredi 3 février 2016

La Poutine Week 2016...

Depuis le 1er février, c'est le retour de la Poutine Week et ce, jusqu'au 7 février! Une semaine entière où plus de 70 restaurants de la ville de Québec s'amusent à créer des poutines plus originales les unes que les autres. En fait, il y en a pour tous les goûts, de la plus classique à la plus sophistiquée. Pour la première fois, et à mon grand plaisir, j'étais invitée à faire partie de la « Poutine-Crew ». Pour les estomacs sensibles, soyez sans crainte, je n'ai pris que quelques bouchées dans chacune de poutines dégustées. Toutefois, dans certains cas, j'aurais bien aimé partir avec les restes. Les poutines sont toutes offertes au prix de 10$. Dans certains, cas, vous pouvez ajouter un supplément pour avoir un accord avec une bière.

Le SSS- L'Indescriptible
Une petite douceur pour débuter l'aventure. L'Indescriptible, est composée de canard confit aux graines de coriandre et piment d'Espelette, d'une sauce au vin blanc et à la moutarde, de fromage de chèvre en grains le tout garni d'un pesto de noix et d'une roquette au vinaigre de xérès et tomates rôties pour ajouter un peu d'acidité. Une poutine tout en équilibre et toute en finesse.



Le Fin Gourmet- La chèvre de M. Cotton
Je suis entrée dans ce petit resto de quartier avec un p'tit goût de revenez-y ! Je ne sais pas ce qui se tramait dans les cuisines, mais l'odeur qui flottait du côté de la salle à manger était plus qu'invitante ! Le chef Alexandre Cotton nous a offert une poutine composée de délicieuses frites cuites au four pour ensuite nous faire découvrir le fromage « crotte de bouc » de la Fromagerie Les Chèvres de l'Île d'Orléans, le tout était recouvert d'une sauce au poivre des dunes et au poivre rose puis d'une tombée d'oignons confits et de lardons. Une nouvelle adresse que vous devez définitivement ajouter à votre liste de futurs restos à visiter !



L'Gros Luxe- La Poutine Havana
Du côté du L'Gros Luxe sur la rue Myrand, on nous propose une poutine végé faite de pomme de terre « Tater Tots », de fromage cheddar en grain, d'une sauce au rhum et au jalapeno le tout garni de salade de chou rouge marinée au jalapeno et aux échalotes vertes ce qui apportait beaucoup de fraîcheur et de croquant à l'assiette. Vous pouvez également profiter de l'occasion pour découvrir leurs fameux « Bloody Cesars » avec ou sans alcool !



La Bûche- L'Action de Grâce de Matante Johanne
Le chef Donovan y est allé avec une poutine hybride qui se situe entre la dinde de l'Action de Grâce et la fameuse galvaude. Les frites maison étaient accompagnées de leurs fidèles compagnons de toujours, des grains de fromages provenant, ici, de la Laiterie Charlevoix. Mais comme ce n'était pas assez, on y a ajouté un fromage fumé au bois de pommier. Le tout étant nappé d'une sauce brune montée au foie gras à laquelle on y a ajouté de l'effiloché de dinde. Une épaisse tranche de bacon et une poitrine de dinde, tous deux fumés maison, des petits pois verts et une confiture de bleuets en guise de canneberges viennent compléter cette généreuse poutine. J'ai également eu droit à un mojito à l'érable et sans alcool pour accompagner mon plat.



Le Sam- La Vladpoutine
Toujours aussi ludique, le chef Modat nous a présenté sa poutine inspirée de la Russie (maintenant vous comprenez le jeu de mot !). J'ai eu de la difficulté à m'arrêter de piger dans le fromage frais fumé. J'ai également pris plaisir à mélanger mes frites avec un peu du délicieux effiloché de bœuf Stroganoff et avec les champignons bouquets façon « pickles ». J'ai beaucoup aimé le demi-œuf dur mariné dans le jus de betteraves rouges, un clin d'oeil au bortch, un potage typique de la Russie et qui apportait un peu de couleurs au plat. Une crème sure à la vodka et aux aromates donne la touche finale à l'assiette.



Le Chic Shack- La Pout-Inde
Au Chic Shack on y est allé avec un côté Bollywood et des saveurs indiennes. Les pommes de terre y sont écrasées (pas pilées!), la sauce est crémeuse et est parfumée au garam masala. Le poulet, façon tandoori, se mariait merveilleusement bien avec le chutney aigre-doux aux prunes et au tamarin. De la coriandre fraîche, une brunoise de tomates et un mini pain naan complétaient l'assortiment. Oh! Faites attention aux piments qui se cachent dans la sauce, ils pourraient en surprendre plus d'un!



Le Pain Béni- La Brasserie française
Personnellement, j'aurais plutôt baptisé cette dernière « La Blanquette est bonne » , faisant référence au film français OSS 117 dans lequel ce mijoté faisait office de code secret. Mais peut-être aurais-je été la seule à comprendre le lien et à rire la blague. Ceci étant dit, vous aurez compris qu'une savoureuse blanquette de veau recouvrait le lit de frites. Toutefois, il faut pousser l'expérience un peu plus loin, soit jusqu'au fond du plat, car nous avons eu la surprise d'y découvrir une crème de homard maison. Un mélange qui peut sembler particulier, mais qui est en fait bien réussi !



Et vous, quel sera votre choix de poutine ?
Vous ne savez plus où donner de la tête ni laquelle choisir ? Je vous suggère d'aller visiter le site de la Poutine Week afin de connaître toutes les adresses ainsi que les poutines proposées par chacun des établissements! Du coup, vous découvrirez qu'en plus de Québec, Montréal et Toronto notre poutine nationale a franchi nos frontières pour se retrouver dans d'autres pays comme la Nouvelle-Zélande, le Brésil voir même l'Écosse, pour ne nommer que ceux-ci !

La Poutine Week est également un concours alors, n'oubliez pas de télécharger l'application sur vos téléphones ou tablettes afin de pouvoir voter pour votre ou vos poutines préférées !

******************************

Merci à l'équipe de Resto Québec de m'avoir fait vivre l'expérience. J'ai beaucoup de respect pour vous (Il faut dire qu'au final, ils auront goûté aux 73 poutines en liste!).

Aucun commentaire: