Publicité 1

samedi 16 janvier 2016

Nashville, Tennessee- 2e partie

C'est par un beau samedi matin ensoleillé que nous avons pris l'autoroute 65 Nord direction Nashville! Une fois passé la Cumberland River, nous arrivons directement au centre-ville pour ensuite nous diriger vers l'hôtel. Se trouver une chambre ne fut pas une mince affaire puisque la plupart des hôtels affichaient complet ce weekend-là à cause des multiples congrès et touristes venus de partout pour, entre autres, festoyer dans la ville où la musique ne s'arrête jamais. Alors, prenez bonne note qu'il ne faut pas attendre jusqu'à la dernière minute pour trouver un endroit où dormir. Nous avons donc choisi le Sheraton qui nous offrait bien des avantages, dont celui d'être situé à 5 minutes à pied du centre névralgique de la ville, la rue Broadway. J'ai d'ailleurs été très charmée par cet hôtel tout blanc, par sa tour intérieure d'où l'on pouvait apercevoir tous les étages ainsi que les lits très confortables.



Une fois bien installées, nous sommes sorties pour aller casser la croûte. Je n'avais que quelques pas de fait que déjà mes narines étaient chatouillées par les bonnes odeurs de barbecue qui envahissaient les rues. Comme je devais me rendre au comptoir touristique afin de récupérer une passe qui me permettrait de visiter quelques musées, j'en ai profité pour demander quelques conseils sur les restaurants des environs. Nous avons eu droit à différents avis venant de deux générations différentes. Nous avions le choix entre le Jack's Bar-B-Que pour l'équipe des 50 ans et plus, ou bien le Puckett's Grocery & Restaurant, de l'équipe des 30 ans et moins. Notre choix s’est arrêté sur l'équipe des jeunes. Le Puckett's se trouvait à un coin de rue des sentiers touristiques. L'endroit était plein à craquer sauf pour 2 petites places qui nous attendaient au bar. Nous avons donc cassé la croûte avec un bon nacho au porc effiloché, simple, mais qui a su remplir sa mission sans difficulté.Nous avons accompagné le tout d'un Bloody Mary bien relevé pour mon amie (papilles sensibles vous abstenir de demander un cocktail bien relevé!) et pour moi, une bonne Jackalope bien fraîche, soit la bière locale de Nashville.


Une fois bien rassasiées, nous sommes descendues sur la 5e avenue jusqu'au Walk of Fame Park pour aller voir les étoiles de mes chanteurs country préférés. Oui, je l'avoue, j'aime bien la musique country. Sans en être une érudite, j'ai toujours aimé Dolly Parton en secret et j'adore la voix profonde de Johnny Cash. 


D'ailleurs, c'est vers le musée de ce dernier que nous nous dirigions. Nous avons continué sur la rue Demonbreun pour ensuite tourner à gauche sur la 3e avenue. Sur cette rue, on y retrouve bien des choses comme une belle boutique de bottes de cow-boy et le fameux Goo Goo Shop ! Cette friandise, plus que centenaire,  est devenue l'emblème sucré de la ville. Elle est composée de caramel, de guimauve, de nougat, d'arachides grillées, le tout recouvert de chocolat au lait et est un pur délice. Son nom viendrait des premiers gazouillements d'un bébé (donc facile à prononcer pour les petits comme pour les grands) et elle a marqué l'histoire de la ville. De l'autre côté de la rue, face à la confiserie, se trouve le musée de Johnny Cash. Là, vous pourrez y voir des costumes, des albums photos, des vidéos et même le tout dernier poème qu'il a écrit pour les funérailles de sa June. Le musée n'est pas très grand, mais vaut la peine d'être visité pour qui connait ou non l'histoire de ce ténébreux chanteur.



Par la suite, nous avons remonté la 3e avenue jusqu'à Broadway pour nous diriger vers la Cumberland River. À la toute fin de la rue Broadway se trouve l'édifice de Acme Feed & Seed qui a été classé au registre National des bâtiments historiques des États-Unis. Autrefois, l'endroit était un magasin général très connu. Maintenant, on y retrouve un bar sur 3 étages en plus d'une terrasse sur le toit. Chaque étage est vaste et propose un service de bar, de restauration ainsi qu'une scène pour les spectacles. Si vous n'en pouvez plus de la cuisine sur charbon de bois, sachez qu'un petit comptoir à sushis se trouve tout au fond du 3e étage comme si on avait honte de manger du poisson cru (je blague...à peine). Nous avons pris un petit apéro qu'il m'est impossible de vous décrire puisque même le barman en était incapable, ayant créé le cocktail sur le moment en utilisant beaucoup trop de types d'alcool, finalement j'aurais dû m'en tenir à la Jackalope. Nous sommes sorties à l'extérieur le temps de faire quelques clichés du pont pédestre et du monument rouge nommé The Ghost Ballet for the East Bank Machineworks. Nous n'avions malheureusement pas le temps de prendre le pont de la rue Shelby pour nous rendre jusqu'au Cumberland Park car une autre expérience nous attendait.


The Husk se trouvant en retrait des quartiers achalandés nous avons dû prendre un taxi pour une petite course d'environ 5 minutes pour finalement se retrouver dans un quartier résidentiel. Le chef du restaurant se nomme Sean Brock. Ce nom ne vous dit peut-être rien, mais, rassurez-vous, c'est normal. Moi même je ne le connaissais ni d'Ève ni d'Adam avant que l'on me recommande son restaurant, depuis, je n'arrête pas de voir son nom partout. Le chef est reconnu comme un ardent ambassadeur de la cuisine sudiste et on parle de plus en plus de lui dans les médias.


 D'ailleurs, The Husk, présente une version gastronomique de la cuisine sudiste tout en gardant l'essence de celle-ci soit en offrant des produits du marché. Nous avons bien essayé d'obtenir une réservation, mais la mission s'avéra impossible. Notre seule chance de pouvoir goûter à la cuisine de Sean Brock était de nous rendre au restaurant dès son ouverture afin d'essayer d'obtenir une place au bar, seul endroit du restaurant où il est impossible de réserver. 



C'est donc dès 17h que nous nous sommes présentées au restaurant. La chance était de notre côté puisque seulement quelques sièges étaient encore disponibles. Je me suis empressée d'étudier le menu pendant que je sirotais tranquillement un negroni.



Nous avons débuté par une petite douceur se présentant sous la forme d'une Rappahannock, une huître qui vient d'un cours d'eau du même nom et qui est situé en Virginie. Cette dernière était garnie de pulpe de concombre grillé et de grains poivre noir fumé. Nous avons ensuite partagé un bol de peaux de poulet panées et frites qui étaient accompagnées d'une sauce BBQ maison et de thym, ceci étant la vraie touche sudiste du repas. Je dois d'ailleurs vous dire que côté gras saturé, c'est le comble du comble. Puis nous nous sommes initiées à un autre classique de cette région, le Shrimps & Grits qui consiste en une sorte de gruau salé à base de maïs servi avec des crevettes. C'était bien, mais je ne peux pas dire que j'ai eu un coup de cœur, surtout à cause de la texture. Par contre, je m'estime chanceuse d'avoir pu goûter à celui fait par un spécialiste de ce plat ce qui fait que si l'occasion se présente à nouveau, je goûterai à une autre version afin de me faire une vraie idée des textures et des saveurs. 


Sinon, côté coup de cœur il y a eu le tartare de bœuf vieilli 56 jours, assaisonné au nduja, un saucisson piquant que l'on peut tartiner et qui est originaire de Calabre en Italie ce qui donnait au boeuf son bon goût relevé. Des baies de sureau apprêtées comme des câpres, des grains de maïs hominy ainsi qu'un jaune d'œuf salé, séché et râpé terminaient l'assaisonnement, ce qui en faisait un plat délicieusement bon ! Puis il y a eu la merveilleuse côte levée caramélisée, garnie d'oignons verts grillés et d'arachides qui m'a fait perdre mes mots. Le mélange sucré et salé étant plutôt inattendu, mais le résultat était gagnant ! J'ai également eu droit à une autre initiation locale soit à celle du bourbon. Le sympathique barman m'a fait goûter au Belle Meade provenant d'une distillerie située à Nashville. J'ai toutefois eu une révélation lorsque j'ai goûté au Georges Dickel Barrel Select au bon goût de fumée de charbon de bois. C'est sur cette dernière note que nous avons quitté le restaurant non sans me faire une promesse à moi-même, soit celle d'y revenir.



Le lendemain, un dernier arrêt touristique nous attendait. Il est impossible de quitter la ville sans aller visiter le Country Music Hall of Fame, un musée où l'on y retrouve toute l'histoire de la musique country. C'est plutôt impressionnant de voir le nombre d'artistes connus que l'on y retrouve et j'ai été surprise de voir combien je pouvais en connaître. C'est encore plus incroyable de voir tout l'argent que cette industrie peut rapporter ainsi que les folies qu'elle peut provoquer comme le fameux « Silver Dollar convertible » du chanteur Webb Pierce qui est couvert de monnaie et de fusils. C'est aussi à ce musée que vous pourrez voir la célèbre Cadillac blanche et or de Elvis. Vous y trouverez aussi une énorme collection de costumes de scène allant de Patsy Cline à Taylor Swift, bref, un monde fascinant à découvrir.



Mon séjour s'achevait, mais je ne pouvais quitter le Tennessee sans faire l'expérience des « Drive Thru BBQ ». Plusieurs bannières existent, mais nous, c'est au service à l'auto du Lawler's que nous sommes allés faire une commande de porc effiloché, de côtes levées, de salade de chou, salade de patates, de macaroni au fromage et de pomme de terre ultra garnie pour emporter ! Le tout étant surprenant bon ! Toutefois, côté dessert, le Lawler's tombe dans la décadence avec sa tarte au chocolat et à la crème dont une bouchée a suffit pour que je tire ma révérence. Voyez-vous, c'était beaucoup trop de sucre pour moi dans une seule cuillerée !


L'heure était maintenant venue de quitter, et c'est non sans tristesse que je suis allée retrouver mon Québec adoré. Toutefois, le Tennessee n'a qu'à être un peu patient, car j'aurai certainement l'occasion d'aller lui rendre visite à nouveau au cours des prochaines années. 


*******************************
Merci à Nashville Convention and Visitors Corp, de m'avoir offert donné accès aux musées gratuitement.

Adresses: 
Puckett's Grocery & Restaurant
500, Church Street
Nashville, Tennessee
Tél.: +1 615.770.2772
Site Web

Goo Goo Shop
116, 3rd avenue S.
Nashville, Tennessee

The Johnny Cash Museum
119, 3rd avenue S.
Nashville, Tennessee

Acme Feed & Seed
101, Broadway
Nashville, Tennessee

The Husk
37, Rutledge Street
Nashville, Tennessee
Tél. +1 615.256.6565
*Réservation très fortement recommandée si vous désirez avoir une table. En ce qui concerne le places au bar, c'est premier arrivé, premier servi.

Country Music Hall of Fame
222, 5th avenue S.
Nashville, Tennessee

Lawler's
1301, N Ellington Phwy
Lewisburg, Tennessee



6 commentaires:

Mathieu a dit…

Je partage ton amour pour Johnny Cash!
J'ai toujours voulu goûter à des shrimp n grits, mais là je suis plus certain hehe... Merci pour le récit de voyage.

Andréanne a dit…

Haaa tu me donnes envie de retourner là-bas avec ton récit de voyage :) The Husk....non mais ça l'air délicieux!!! Je n'en avait pas entendu parlé lorsque j'ai planifié le voyage! Pour une prochaine fois surement! Niveau nourriture traditionnelle, c'est au Peg Leg Porker BBQ que nous sommes allé. Ça annonce pas du tout comme endroit, mais c'était vraiment très bon, la viande super tendre, beaucoup de choix de bières de microbrasserie, etc! Johnny Cash...je l'aime dont! C'est beaucoup moins grandiose, mais j'ai personnellement préféré son musée à celui du Country Music Hall of Fame (c'est sans doute du à mon manque de culture en matière de musique country hihi!). Merci pour ton beau récit de voyage en tout cas :)

Sunalee a dit…

Je viens de découvrir ton blog et une chose est certaine, tu m'as donné envie de découvrir Nashville ! Evidemment, j'habite un peu plus loin, et donc ça ne se fera pas du jour au lendemain mais je rajoute ce voyage à ma liste !

Miss Papila a dit…

Mathieu, Je crois que je ne m'attendais tout simplement pas à cette texture pour le Shrimp & Grits. Ça reste que c'est une question de goût personnel, il ne faut surtout pas s'arrêter à mes commentaires car plein de personnes aiment ce plat ;) Si ça peut te rassurer, je vais tout de même réessayer si l'occasion se représente.

Miss Papila a dit…

Andréanne, je ne sais pas quand tu es allée à Nashville mais The Husk a ouvert en 2013. De mon côté, je prends en note ton adresse de Peg Leg Porker BBQ! Je suis d'accord avec toi pour le musée de Johnny Cash. Je crois que ce qu'on aime c'est qu'il soit plus accessible et beaucoup plus près des gens. Merci pour tes bons mots :)

Miss Papila a dit…

Sunalee, Bienvenue sur mon blog! :) Je suis très contente que tu aime et si je t'ai donné le goût d'aller visiter Nashville, je me dis que j'ai bien accomplie ma mission. Je te souhaite de réaliser ce voyage!