Publicité 1

samedi 30 janvier 2016

La séduction à la façon du Bistro B...

Certaines personnes ont un drôle de concept lorsqu'il vient le temps de se faire plaisir, c'est le cas du Chef François Blais, propriétaire du Bistro B à Québec. Ce dernier a décidé de fêter son anniversaire en compagnie de blogueurs et journalistes et ainsi de nous faire redécouvrir son restaurant. On s'entend pour dire que finalement, c'était nous qui allions être gâtés puisque nous avions carte blanche sur le choix de notre menu! 

Dès notre arrivée, nous étions accueilli avec le cocktail du jour à base de bourbon, sirop maison de chaga (vous savez le fameux champignon dont tout le monde parle!), jus de lime, "bitter" et de soda maison au gingembre. C'est donc en sirotant ma potion magique que j'ai pu faire le tour du proprio et découvrir la magnifique cuisine ouverte signée maestro! Cette magnifique aire de travail est le terrain de jeu ouvert de la brigade et qui devient une salle de spectacle lorsque vous êtes assis au bar. Cette cuisine a de merveilleux qu'elle est composée d'une plaque chauffante centrale autour de laquelle on y trouve des tiroirs tantôt refroidissants, tantôt chauffants. 


Il était maintenant le temps de passer aux choses sérieuses et de prendre place au bar et d'assister à la représentation. Étant fidèle au concept du bistro, le menu sur l'ardoise est plutôt court, mais sa particularité est de changer à tout les jours. Je devais faire mes choix entre 7 entrées et 6 plats principaux (la vie peut-être parfois très dure, vous savez!). Tout avait l'air bon et après la description animée, il était encore plus difficile de se décider. Heureusement, mes voisins de bar Dominique (Tastevino), Rachel (Hungry Rachel) et Hugo (Gourmet à table) vivaient le même problème que moi, il fut donc convenu que nous partagerions nos plats, ainsi nous allions pouvoir goûter à une plus grande partie du menu. Dominique fut mandaté pour le vin, car c'était lui l'expert en la matière. 


La tarte Tatin ne fut même pas un choix étant donné qu'elle est la spécialité de la maison. Le boudin était accompagné de pommes, de pâte feuilletée et d'un petit croquant fait de pacanes à l'érable,qui, je l'avoue, a été bien difficile de laisser partir. Une autre classique de la maison est l'entrée de ris veau. Lors de cette soirée, ils étaient servis avec des noisettes, des raisins et une sauce à l'érable. Cette fois, j'ai bien failli quitter ma place pour courir me cacher dans un coin afin de terminer l'assiette toute seule. En fait, je crois ne pas me tromper en vous disant que si vous n'avez jamais mangé de ris de veau, c'est au Bistro B que vous devez vivre votre baptême. 


Un classique de la cuisine bistro est, sans aucun doute, le fameux tartare. L'inspiration boréale avait tout pour plaire avec une pièce de cerf coupé au couteau et une vinaigrette à la canneberge. C'était un beau mariage de saveurs qui savait mettre les ingrédients en valeur. Le nougat de foie gras fondait littéralement dans la bouche. On prenait d'ailleurs plaisir à en tartiner le morceau de pain brioché qui l'accompagnait en y ajoutant une petite touche de compote de pomme ou encore de coing. 


NNous avons discuté de tout et de rien avec François Blais tout en grignotant de délicieuses pepperettes artisanales. C'est aussi pendant cette petite pause que nous avons eu droit à une primeur en ce qui concerne sa participation à l'émission "À Couteaux Tirés". Ce dernier avait caché son précieux prix dans la cuisine du resto et il a bien voulu prendre la pose pour la cause. De son côté, Dominique avait fait le choix pour la deuxième bouteille qui allait accompagner nos plats principaux. Le vin était par ailleurs tout aussi délicieux que son nom pouvait être original (car, oui, j'ai un faible pour les belles étiquettes de vins et pour les noms originaux). Pendant ce temps, une danse frénétique débutait dans la cuisine. C'était le coup de feu et la brigade s'activait pour faire plaisir aux clients dans la salle et pour remplir les estomacs des invités spéciaux, nous. L'excitation était palpable et la bonne humeur contagieuse malgré le "rush". 


La suite du repas se présentait sous la forme d'un plat qui avait allumé nos esprits curieux. En effet, l'assiette de suprême de pintade enroulée dans une feuille de nori puis cuite tout doucement au thermocirculateur pendant plusieurs heures avait tout pour nous plaire, mariage surprenant, mais ô combien réussi! La chair du volatile était d'une tendreté époustouflante, juteuse, savoureuse et sans flafla, puisqu'elle était simplement accompagnée d'un jus de viande et de légumes rôtis. La magnifique assiette de canard et sauce à la truffe était toute de rouge vêtue avec ses betteraves au beurre. Jusque là, le repas était sans faille (si ce n'est que je devais tout partager). 


La chair délicate de la morue d'Islande accompagnée de shiitakes, de gnocchis et d'une sauce au beurre blanc nous a tous fait rouler des yeux pour une énième fois de la soirée, comme quoi la simplicité peut aussi faire de l'effet. Puis il y a eu les pâtes à la carbonara façon Bistro B dans lequel les lardons étaient remplacés par des pétoncles fumés...et l'on dit oui à cette substitution!!! J'ai bien eu envie de commander quelques uns de ces délicieux mollusques en extra pour le dessert, mais je me suis gardé une petite gêne... 


Parlant dessert, c'est avec un peu de pression et aussi pour la cause que j'ai accepté de partager une petite sucrerie. Même si mon estomac réclamait une pause, il était bien difficile de résister au financier et sa crème brulée. Je dois cependant faire mon mea culpa, car je ne me souviens plus des saveurs. Je suis toutefois sauvée par le fait que si vous y allez, vous aurez certainement ce dessert sur la carte sucrée, mais il y a de très fortes chances que les parfums proposés soient différents de ce que j'ai pu goûter.


D'ailleurs, le menu alléchant dont je vous ai parlé n'était que représentatif, car celui-ci se renouvelle tous les jours. Certains classiques demeurent sur l'ardoise, mais comme le chef et sa brigade sont plutôt créatifs, vous risquez de ne jamais manger le même plat ou presque. Je termine en vous disant, du début et ce, jusqu'à la fin du repas, l'équipe du Bistro B a tout fait pour me séduire et ils peuvent se dire que c'est mission accomplie! 

Pssst! Pour ceux qui fêteront la St-Valentin, j'aurai tendance à vous dire que cette adresse est tout à fait indiquée pour qui aime bien manger, bien boire et avoir de l'ambiance.

Adresse:
Bistro B
1144, Avenue Cartier
Québec, Qc
Tél.: 418.614.5444

*******************************
Un merci tout particulier à François Blais ainsi qu'au chef Julien, à la brigade de cuisine et à toute l'équipe de serveurs du Bistro B qui nous ont traités aux petits oignons. Vous avez fait de cette soirée une expérience des plus délicieuse et festive dont on se souviendra longtemps.

Aucun commentaire: