Publicité 1

dimanche 17 mai 2015

Le homard de Monsieur Cloutier....

La saison du homard est officiellement lancée! D’ailleurs, un peu plus tôt, cette semaine, j’ai reçu un couple de homards gaspésiens question de m’amuser un peu dans ma cuisine! L’an dernier, je m’étais lancée dans une savoureuse chaudrée de homard, mais cette année, étant donné que le précieux paquet a été reçu en milieu de semaine, je me suis permis d’y aller en toute simplicité.




Mais avant toute chose, je dois mettre quelques petits détails au clair en ce qui concerne une polémique qui a eu lieu au court des derniers jours. En effet, j’ai eu ouï dire que certains poissonniers affirmaient offrir le homard de la Gaspésie sans avoir le médaillon qui le distingue, attaché à la pince. Ces derniers disaient que ledit médaillon était tantôt tombé ou encore le pêcheur n’avait pas eu le temps de le mettre, ce qui est totalement faux. J’ai moi-même posé la question à un poissonnier et j’ai eu droit à une réponse floue. Bon, soit les poissonniers ne s’informent pas des produits qu’ils offrent à leur clientèle, soit il y a un manque total de transparence afin de surfer sur la popularité du crustacé.Toujours est-il qu’il devient impératif de rétablir la situation. 

Donc, la chose à retenir est que s’il n’y a pas de médaillon, ce n’est PAS du homard gaspésien! Ce petit médaillon qui semble anodin est toutefois une forme de certificat d’authenticité d’un produit québécois issu d’une pêche responsable (voilà 2 belles raisons supplémentaires pour exiger le produit!!!). Le petit plus de ce médaillon est que l’on peut découvrir la provenance de votre bête en inscrivant votre code sur le site monhomard.ca et ainsi faire connaissance avec le pêcheur. Je vous présente donc le homard de Jean-Pierre Cloutier.



Maintenant, passons aux cuisines! 

Dans ma famille, la tradition veut que le lendemain nous nous régalions d’un club au homard. C’est simple, ça fait l’unanimité et c’est tout simplement délicieux! Pour ce faire, vous devez suivre deux petites règles.

Règle #1
Toujours acheter quelques homards supplémentaires, car il n’y a rien de mieux que d’avoir du surplus pour le lendemain!

Règle #2
Vous devez visiter votre boulanger préféré qui vous fera un pain à la hauteur de votre repas!

CLUB AU HOMARD DE M. CLOUTIER
2 sandwiches




4 TRANCHES DE PAIN
1 HOMARD CUIT ET DÉCORTIQUÉ*
50ML (¼ TASSE) DE MAYONNAISE (maison ou du commerce)
15ML (1 C. À TABLE) DE JUS DE CITRON
15ML (1 C. À TABLE) DE ZESTE DE CITRON
4 TRANCHES DE BACON CUITES
FEUILLES DE ROQUETTE
POIVRE DU MOULIN

*Si vous aimez la partie verte du homard qu'on appelle le tomalli, mettez-là de côté car, ce sera excellent dans le sandwich.




  • Dans un bol, mélanger la mayonnaise, le jus de citron, le zeste de citron et le poivre.
  • Hacher grossièrement la chair de homard.
  • Faire griller les tranches de pain.
  • Déposer une tranche de pain sur un plan de travail.
  • Garnir avec un quart de la quantité de mayonnaise puis faire un étage de feuille de roquette, de tomalli, de 2 tranches de bacon et de la moitié de la quantité de la chair de homard. Verser un quart de mayonnaise sur le homard et couvrir d'une tranche de pain.
  • Répéter les étapes pour le deuxième sandwich.
  • Servir avec des croustilles ou des frites.

Personnellement, j’aime bien accompagner mon sandwich d’une bière. Pour l’occasion, j’y suis allée avec une blanche soit la Blanche de Pratto de la microbrasserie gaspésienne Pit Caribou, question de faire un clin d’œil à la provenance de mon homard!

Bon appétit!


****************************************

Merci à Mme Marie Morneau et Homard Gaspésien de m'avoir offert les homards.

Aucun commentaire: