Publicité 1

dimanche 29 mars 2015

Découvrir la Cuvée Frontenac, par François Chartier pour le Château Frontenac...

Au Québec, tout le monde le sait Stéphane Modat et François Chartier c'est un duo gagnant! Depuis un peu plus d'un an, Stéphane Modat est le nouveau chef des restaurants du Château Frontenac et que le nouveau mandat du chef est devenu un nouveau défi pour le créateur d'harmonies. Déjà, en novembre dernier, j'avais entendu la rumeur que les 2 maîtres des saveurs collaboreraient à nouveau afin d'élaborer un menu qui serait en accord parfait avec une cuvée spécialement conçue pour le Château Frontenac. C'est donc avec plaisir que j'ai accepté l'invitation au lancement médias des vins de la Cuvée Frontenac question d'avoir du fun en bouche (et aussi pour rencontrer une personne dont j'admire beaucoup le travail, François Chartier)!



C'est donc dans le magnifique petit salon privé, La Bibliothèque, que j'ai pris part à l'événement en compagnie d'autres blogueurs de Québec et Montréal ainsi que de journalistes, sommeliers et vignerons qui ont travaillé sur le projet.

Question de bien débuter la soirée, on nous a accueilli avec une toupie de saucisson croustillant, mousse d'olive noire et poudre de bœuf séché qui était bien accompagné d'un Côte du Rhône Chartier 2012 du Domaine Jaume, un domaine de plus de 100 ans. Ce vin ne fait pas partie de la Cuvée Frontenac mais nous a permis de faire connaissance avec Anthony Jaume, un jeune vigneron qui marche dans les traces de ses parents et de ses grands-parents.



Puis j'ai récidivé avec le fameux « chaud froid » de homard au lait de coco maintenant devenu un classique du Champlain. Pour l'occasion, le « chaud froid » était servi plutôt froid que chaud question de mieux s'harmoniser avec le Vermentino Cuvée Frontenac 2013, un Toscana blanc tout en douceur qui se marie très bien avec les plats où l'on retrouve du lait de coco, de la pêche, du fromage camembert ou brie pour ne nommer que ces accords.



Quant à la Cuvée Frontenac Coteaux-du-Languedoc A.O.C 2013, il entretient une relation harmonieuse entre autre avec le poivre, l'olive noire, l'agneau et la viande fumée. Le tataki d'agneau au thym et au poivre fondait littéralement en bouche tout et la purée de panais froide subtilement parfumée à la réglisse et chips de salsifis, ont charmé nos papilles, tout y était pour charmer nos papilles.



Puis nous avons fait connaissance avec M. Pascal Chatonnet vigneron du des vignobles Chatonnet, œnologue de renom qui a contribué à l'élaboration des vins Chartier également humoriste à ses heures. En plus d'avoir fait connaissance avec l'homme derrière le vin, nous avons la chance de déguster son produit, soit le Cuvée Frontenac Lalande-de-Pommerol 2012 fait à 85% de merlot et 15% de cabernet franc. L'harmonie était parfaite avec la ballotine de cuisse de poulet Chanteclerc aux champignons sauvages. La peau de la ballotine était croustillante à souhait et était accompagné d'une  crème d'asperges vertes grillées, de poudre et gel de mûres fumées et d'une sauce à la framboise. Bonheur!



Puis, Stéphane Modat s'est amusé à couper un Hercule 24 mois de la Laiterie Charlevoix pour le farcir de purée d'olives noires et d'eau de poivre. Le fromage était accompagné du dernier vin de la série soit Cuvée Frontenac Prestige Languedoc, Pic-Saint-Loup. L'olive noire et le poivre étant les liens avec le vin.



Puis nous avons eu la surprise de découvrir en primeur la nouvelle bière Impérial Sotolon « Série Gastronomique » 2015 de la Microbrasserie Glutenberg de Montréal. Cette bière était un délice et est une idée originale surtout parce qu'elle était servie avec un dessert à l'érable et au curry (dont le fameux popcorn!), un mélange comme seul Stéphane Modat et François Chartier savent le faire.



Mis à part le chaud-froid de homard, les plats servis lors de cette soirée ne sont que des exemples de ce que vous pourriez avoir la chance de déguster si vous allez au restaurant Le Champlain car le menu a été créé spécialement pour la soirée. Toutefois, le menu et les vins de la Cuvée Frontenac étant étroitement liés, vous y trouverez certainement des similitudes et l'expérience gustative sera tout autant bonifiée. Seul bémole (qui devient un plaisir), pour découvrir les vins, vous n'avez d'autre choix que d'aller au Château Frontenac directement car cette série spéciale a été conçue exclusivement pour ce magnifique hôtel!

*******************************************************

Merci à M. Alain Labonté de Alain Labonté Communications pour cette belle invitation ainsi qu'à M. François Chartier pour son accueil et ses explications toujours aussi intéressantes.

Aucun commentaire: