Publicité 1

samedi 24 janvier 2015

Las Vegas, Partie 3 – Le grand air et le Raku...

Et si Las Vegas était beaucoup plus que l'image qu'elle aime donner? Pour être franche, mes quatre jours n'ont pas été suffisants pour que je puisse faire le tour complet de tout ce qu'il y avait sur ma liste. Par contre, s'il y avait une chose que je vous conseillerais fortement, si vous avez la possibilité, est de vous louer une moto et d'aller visiter les environs et vous imprégner des magnifiques paysages que vous offre le désert!



Sur la route, vous pourriex faire la rencontre d'ânes sauvage et si vous êtes encore plus chanceux, vous aurez droit au spectacles de 4 grand cerfs aux immenses bois (Nous, nous avons eu droit au 2)!Vous pourriez en profiter pour aller faire une pause au Bonnie Springs Ranch pour y prendre une bière de microbrasserie. Il paraît que l'endroit est hanté ce qui en fait un endroit un peu plus touristique mais si vous allez au resto, vous risquez plus de rencontrer des locaux. Là j'y ai dégusté une bonne Sierra Nevada Pale Ale sur une grosse chaise couverte d'une peau de vache sur le bord d'un immense foyer tout en me prenant pour une héroïne d'un film western spaghetti de Clint Eastwood (ne manquait que les bottes). Je ne sais pas si c'est à cause des chapeaux de cowboys qui m'entouraient, des liasses dedollars qui pendaient au plafond ou encore à cause de l'air sec du désert, mais cette bière elle était vraiment la bienvenue avec cette fraîcheur tout en agrumes!



Puis, y'a un arrêt dans un Steakhouse d'apparence très ordinaire mais où j'y ai mangé le meilleur burger de bœuf kobe! Je n'ai malheureusement pas de photo pour appuyer ce commentaire puisque j'étais sans attente. Mais imaginez ce que vous voudriez qu'un burger soit mais que en plus vous pouvez avoir votre boulette de la cuisson que vous aimez, vous aurez alors la meilleure équation possible (sans oublier le bacon!!).



Puis, il y a le genre de petit bijou de restaurant que vous trouvez par hasard sur un site et dont le choix s'est renforcé car Jay, nous l'a également mentionné (voir le billet précédent sur le Vieux Las Vegas). Raku est un petit restaurant japonais, caché dans un mini centre d'achat situé derrière un garage à 15 minutes de taxi de la Strip. L'endroit est tellement prisé que même si nous étions 2 semaines à l'avance, la seule heure disponible pour une réservation était 23h30. Habituellement, j'aurais pris l'option d'aller ailleurs mais je me suis dit que ça valait le coup et je n'ai pas été déçue!

Dès notre entrée nous avons aimé l'atmosphère calme qui y reignait, à mille lieux du brouhaha de la ville. Tout les employés sont d'origine japonaise et nous avons été charmé par le service tout en douceur de notre serveuse, Hannah.

Notre choix de sake s'est arrêté sur le Hakkaisan Tokubetsu qui a la particularité d'être fait à partir d'une eau locale japonaise issue de la neige fondue et filtrée par le Mont Hakkai. La boisson était tout en finesse et en douceur et se buvait merveilleusement bien froide.



Une liste de poissons, de brochettes et de légumes tous plus attirants les uns que les autres n'a pas aidé à faciliter notre choix mais Hannah a été de bon conseil. Elle nous a ensuite expliqué que le repas débuterais pas les plats froids pour suivi par les poissons grillés puis la viande.

Patrick avait choisi deux des poissons du jour qui étaient sur l'ardoise. J'ai ainsi découvert le Kampashi, une sorte de poisson au look bien ordinaire mais au goût de beurre et d'une texture qui fond en bouche, j'en salive encore. Le Kampashi était servi avec une purée de chrysanthème à la saveur délicate. Puis on s'est gâté avec un autre sashimi, un de thon Blue Fin, vous savez cet immense poisson tant prisé par les Japonais! Le bohneur!!!



Ensuite, nous y sommes allés avec Matsutake, une sorte de champignon au goût un peu épicé et qui, une fois grillé, a étrangement une saveur de bœuf. Puis la ronde des yakitoris débuta. Une petite brochette de yellow tail (ou encore limande à queue jaune) ouvrait le bal suivi de près par le canard grillé et sa sauce au balsamique et par le filet de bœuf kobe et wasabi. Vous avez l'eau à la bouche? Je vous comprends, je reprendrais l'avion, là, maintenant, juste pour retourner au Raku!


Puis, il y a eu le tofu et qu'il mérite qu'on en parle! Pour tout vous dire, j'ai regretté d'avoir commandé que la moitié de la portion normale. Le tofu soyeux baignait dans un dashi, un bouillon japonais à base d'algues konbu et de flocons de bonites séchées. J'aurais volontier bu le fumet à la louche si j'avais au risque de manquer de bienséance face à mes hôtes. Des petites boules de riz qui étaient très bien, quoique simplement du riz.



La brochette de foie de boeuf kobe a piqué ma curiosité et elle fût mon choix pour terminer le repas. Je l'ai un peu imposé à Patrick qui s'est gentiment prêté au jeu. Imaginez un foie gras de canard poêlé dans la texture et un goût savoureux de bœuf et vous aurez une très bonne idée de son goût. J'ai beaucoup aimé et je crois que les amoureux de foie gras seraient comblés.



Il était 1h30 du matin et des clients entraient encore dans le restaurant. Nous avons appris que la cuisine fermait à 2h de matin et que le restaurant fermait à 3h am. Les journées ont beaux être longues, le sourire était sur tout les visages et le service d'une courtoisie exemplaire. J'ai même eu droit à quelques blagues d'un des serveur qui essayait tant bien que mal de savoir pourquoi je prenais autant de photos...je soupçonnais fortement les employés de cuisine de l'avoir envoyé en mission à voir les regards interrogateurs que ces derniers me lançaient à travers le passe.



À cause de l'heure tardive, nous étions incapable de prendre un dessert. Le thé chaud était le bienvenu pour nous aider à digérer un tout petit peu et nous permettre de bien dormir. C'est sur cette merveilleuse note que c'est terminé mon petit voyage! Concernant le Raku, si j'avais à vous donner un seul conseil, ce serait de vous informer sur les prix des plats offerts sur l'ardoise car ils sont nettement supérieur à ceux des plats à la carte (quoiqu'ils en valent vraiment le coup et l'expérience)...comme deuxième conseil, je vous dirais de vous garder de la place pour le dessert car, encore à ce jour, je me dis que j'aurais dû osé et être plus gourmande!

Si vous avez l'intention de pratiquer votre Hara Hachi Bu*, oubliez le projet, c'est tout à fait impossible de le pratiquer si vous manger au Raku!

*Mode de vie japonais, pratiqué plus précisément dans la région d'Okinawa et qui consiste à ne pas manger à plus de 80% de sa faim.

Adresses :
Bonnie Springs Ranch
16395, Bonnie Springs Road
Las Vegas, Nevada

Raku Grill
5030, W. Spring Mountain Rd
Las Vegas
Tel. 702.367.3511
*Réservation fortement recommandée, pour ne pas dire très!

***********************************

Merci Patrick pour l'accueil ainsi que d'avoir pris le temps de me faire connaître ta ville!


Aucun commentaire: