Publicité 1

dimanche 7 septembre 2014

Cuisiner à 4 mains avec ma cousine Isabelle...

C'est aujourd'hui que vous allez apprendre que je ne suis pas la seule de ma famille a être atteinte de la folie des cuisines. J'aurais pu vous parler de ma mère, de ma sœur, de mon frère, de mes tantes, de mes oncles ou encore de ma grand-mère qui, malgré ses 96 ans, collectionne toujours les recettes qu'elle aimerait qu'on lui prépare (et c'est loin d'être du pâté chinois!!!). Aujourd'hui c'est de ma cousine Isabelle dont j'ai le goût de vous parler! (J'aurai bien le temps de vous parler de toutes mes autres cousines et des autres membres de ma belle et grande famille dans un futur prochain!).

Avec Isabelle on a plusieurs sujets commun de conversation mais la popote est probablement LE sujet dont on parle le plus souvent. Elle ne manque pas une occasion de me faire découvrir un nouveau fromage, une nouvelle adresse ou encore le marché de son voisinage qui se trouve dans le 450, Longueuil plus précisément.

Lors de mes dernières vacances, je me suis carrément invitée chez elle et je lui ai laissé carte blanche en ce qui concerne le menu avec pour seule condition: que je l'assiste dans sa cuisine! Chose dite, chose faite. Le menu était essentiellement composé de produits de la mer que nous avons accompagné de bien du plaisir, beaucoup de vin et énormément de rire!

Alors, voyons de quoi avait l'air ce menu qui nous a fait cuisiner de 19h30 à 23h!

Après un apéro accompagné d'un rosé, de rillettes et de fromages du Québec, nous avons débuté le repas en s'enfilant quelques huîtres arrosées de gouttes de vinaigre, de vin et d'un peu de gingembre fraîchement râpé.



Il paraît que jamais deux sans trois. Les deux première fois où j'ai goûté à un oursin ça ne fût pas un franc succès. Je me félicite toutefois d'avoir fait fi de ces mauvaises expériences car la troisième fois fût la bonne. Je ne sais pas si c'est à cause du mélange d'huile d'olive et de jus lime mais je dois vous dire que l'oursin à la galicienne est une de mes plus belles découvertes de l'été.



Puis nous avons poursuivi avec des pétoncles au pimentòn, poêlés et accompagnés d'une crème fouettée au basilic.



Les crevettes roses d'Argentine avec leur petit goût sucré ont été une autre belle découverte. Une fois grillées et servies avec de la menthe fraîche et quelques flocons de piment fort, elles étaient plus que délicieuse. Quant à la pieuvre braisée que l'on voit au bas de l'image, je vous reviendrai sur le sujet car je compte en faire la vedette d'un futur billet.



Le jardin d'Isabelle est merveilleusement bien garni de légumes, petits fruits et de fleurs comestibles. Oh, elle avait bien une belle variété de fines herbes mais sa voisine, remplie de bonnes intentions, a rasé le tout en croyant que c'était des mauvaises herbes (histoire vraie...). Heureusement, les fleurs avaient été épargnées et les capucines donnaient fière allure à notre salade verte composée avec des figues fraîches et des pacanes croquantes à l'érable.



Un dessert??? Oh oui, on a bien pris le temps de se sucrer le bec un tout petit peu malgré l'heure tardive! Nous y sommes allées d'une version simplifiée de mon fameux banana split (Voir la recette cliquer ici)!


Et voilà, ce souper c'est avéré un succès sur toute la ligne malgré le fait que j'ai dû me rendre jusqu'à ma chambre en roulant (c'était presque le cas!). Tout ce que je puisse dire c'est que ce n'est que partie remise, n'est-ce pas Isa?!!!! 

Aucun commentaire: