Publicité 1

mardi 1 octobre 2013

Manger "Lokal" à Berlin...

Ahhh Berlin! Je dois vous dire que j'ai eu un gros coup de cœur pour cette ville remplie de contrastes. Un frisson m'a parcouru la colonne en foulant ces rues au paysage éclectique  Des édifices magnifiques tout neufs et hyper design côtoient des murs remplis de graffitis. En plus de trouvé cette ville belle, j'y ai aussi découvert des gens hyper sympathiques.



Côté bouffe, certaines personnes m'avaient bien averti que la gastronomie n'était pas leur fort. D'une certaine façon, j'y crois vu l'offre abondante de commerces ayant pignon sur rue. Il y a fort à parier que plusieurs s'improvisent restaurateurs mais que le talent est moins au rendez-vous dans les cuisines. Quoiqu'il en soit, certains établissement font exception à la règle.




Le Lokal fait partie de ces exceptions. En effet, en plus de l'avoir déjà mis sur ma liste suite à quelques recherches sur internet, l'endroit m'a été recommandé par une collègue qui y était déjà allée. Elle-même c'était fait recommandé l'établissement par une amie qui venait de Berlin. Donc, trop de sources convergeant vers la même opinion, je n'avais d'autre choix que d'aller constater par moi-même pour les bons commentaires. Nous avons d'ailleurs fait notre réservation pour le samedi soir dès notre arrivée le vendredi. Heureusement, car le resto affichait complet le soir même ainsi que le lendemain. Déjà, à la lumière du jour, on a aimé les murs blancs, le mélange de bois rustique mais surtout la table réfectoire placée à l'entrée avec des coussins de fourrure.


Pour ce qui est du service, il a été des plus agréable. Le menu n'étant pas disponible en anglais, notre serveuse nous en a fait la traduction de vive voix. Quoiqu'il en soit, avec un petit peu d'imagination, il est plutôt facile de lire et de comprendre l'allemand et ce, à quelques mots près.

Mon choix d'entrée s'est arrêté sur le tartare d'omble chevalier. Simple et rafraîchissant. Subtilement assaisonné, ce qui permettait d'apprécier le goût et la fraîcheur du poisson. J'ai bien aimé malgré le fait que je préfère le tartare un peu plus relevé.


Côté vin, un merlot et cabernet sauvignon a attiré notre attention. Oui, vous avez bien compris, c'est bien un vin rouge que nous avons choisi. Chose inusitée puisque l'Allemagne est plutôt reconnue pour ses blancs. Mais ne sachant pas lorsque l'occasion d'en prendre se représenterait, nous avons couru le risque. Risque pas très grande puisque Freinsheim est une ville ayant été habitée par les Romains il y a près de 2000 ans, il y a donc fort à parier que côté vin, ils s'y connaissent un peu.


En plat principal, ma collègue et moi avons fait le même choix. Le filet de bœuf, coulis d'épinard et légumes de saisons. La pièce était é-nor-me mais assaisonnée et cuite à point! Le plat étant plus que copieux, nous avons décidé de partager le bol de gratin dauphinois que nous avons choisi en accompagnement (Celui de nos deux voisines de table sentait trop bon!). Nous avons tout fait pour terminer nos assiettes mais le contenu étant bien plus gros que ce nous pouvions absorber, nous avons dû nous avouer vaincues. 


De l'endroit, on a aimé l'accueil et le service irréprochable. Du repas, on a aimé tout, tout, tout (mis à part une partie du champignon qui était difficile à mastiquer)! De l'ambiance, on a aimé le côté lumineux des murs blancs, le jour. Le soir, l'éclairage orangé des lumières suspendues et des chandelles donnait une ambiance feutrée propice pour les sorties en amoureux (comme pour le couple chanceux de la table voisine)!


Le dessert lui??!!! Bien, le dessert, on n'a pas été capable de se rendre jusque là. La serveuse nous a rassurée en nous disant qu'elle aurait été surprise si nous en avions commandé un et ce, même s'il avait été à partager. Donc le dessert, ce sera pour une prochaine fois, je l'espère! Bref, la petite marche qui nous menait vers l'hôtel était nécessaire et plus que bienvenue!

Adresse:
Lokal
Linienstraße 160 
Berlin-Mitte 
Téléphone: 030-28449500
*Réservation fortement recommandée



Aucun commentaire: