Publicité 1

dimanche 8 septembre 2013

Bordeaux fête le vin à Québec, Deuxième édition...

Le weekend dernier avait lieu la deuxième édition de Bordeaux fête le vin à Québec et cette année, j'ai vécu l'événement des coulisses plutôt que de la salle, enfin, vous comprendrez en lisant mon billet...



Le weekend a commencé en grande avec l'invitation lancée par les vins des Côtes de Bordeaux pour un dîner au Laurie Raphaël. Il faut d'abord savoir que les vins des Côtes de Bordeaux on fait une alliance avec des chefs venant de partout dans le monde et que Raphaël, le chef du Laurie Raphaël, fait partie de ces ambassadeurs! Ceci étant dit, le repas était inspiré par le livre de recette « La cuisine de la Tupiňa » du chef Jean-Pierre Xiradakis (d'ailleurs présent au dîner) ainsi que des vins de la région. C'est d'ailleurs en goûtant les créations de Raphaël que l'on comprend pourquoi, Daniel Vézina, son père, lui a passé le flambeau des cuisines.

C'est donc dans un restaurant rempli de producteurs, sommeliers, médias et blogueurs que nous avons débuter un dîner qui saura faire plusieurs jaloux! Et voilà pourquoi!

Comment débuter en surprise? Tout simplement en présentant des jaunes d'oeufs pasteurisés et crème de pancetta directement dans leur coquilles ainsi que dans leur petite boîte. Mon coup de cœur va à celui présenté sous forme de brouillade et accompagné de chanterelles en bouton et une espuma de vieux cheddar. Pour l'accompagner on nous a servi un Blaye Côtes de Bordeaux 2012, Château Bertinerie.



Une brandade de morue savoureuse servie avec une salade de tomates et chips de pain nous a encore plus ouvert l'appétit. Un rouge de Blaye Côtes de Bordeaux 2010, Cailleteau Bergeron se buvait très bien.



Et que dire de la salade de haricot vert au foie gras et son parfait de foie gras, vinaigrette au vinaigre de Xérès, mousseuse et bouquet de haricot (du bonheur pour moi et mes papilles aussi!)! J'étais très heureuse d'avoir gardé un bout de pain question de pouvoir vider mon assiette (pour ne pas dire la nettoyer!), tout ça sous le regard envieux de mes copines Sylvie, Marie, Catherine et Marie-Hélène...j'ai tellement eu pitié d'elles que je leur ai demandé du pain afin qu'elle puisse profiter du plat jusqu'à la dernière miette! Il ne faut surtout pas oublier le Francs Côtes de Bordeaux 2011, Château Puyfromage qui nous a aidé à profiter pleinement des saveurs du plat!



Le plat de résistance était fièrement représenté par un parmentier et un suprême de cannette tendre à souhait, trompette des maures, une purée d'ail confit (décadante avec la canette!!!) et de mini légumes de saison! Cette fois, ce n'est pas un mais deux vins qui accompagnaient l'expérience gustative! Un Cadillac Côtes de Bordeaux 2010, Château Lamothe de Haux et un Castillon Côtes de Bordeaux 2010, Château Tertre de Belves.



Un dessert magnifique a su clore la dégustation toute en finesse et douceur avec un œuf au lait et sa confiture de vieux garçon (mais l'histoire ne dit pas qui est le vieux garçon!!!...en fait, une confiture de Vieux garçon est composée de petits fruits ayant macérés pendant quelques semaines dans un mélange d'alcool et de sucre).



Et vous croyez que ma journée était terminée??? Et bien non! Mon amie Sylvie m'avait invité à une classe de Maître donnée par le sommelier Kler-Yann Bouteiller! Un petit cours 101 sur la région de Bordeaux, sur les sols et sur les cépages cultivés. Bref, j'ai découvert un intérêt réel sur le vin ainsi que l'envi d'éventuellement m'instruire un peu plus sur le monde viticole (Une autre ligne ajoutée à ma liste de choses à faire!). Cinq vins nous ont été présentés dont un Château LaCabanne 2003 qualifié de « parfait » selon notre professeur et sous le regard ravi et humble du vigneron (qui était d'ailleurs le sosie de Simon Cowell mais version Bordelaise et en beaucoup plus sympathique)! À noter, Monsieur Jean-Pierre Estager nous a confié que pour lui, le 2010 était une cuvée exceptionnelle, pareil sinon mieux que le 2003 que nous avons eu la chance de goûter! Donc prenez-en bonne note et attendez-le patiemment!



Mais encore, ma journée n'était pas terminée puisque Sylvie et moi, avions une rencontre avec M. Jean-Michel Baudet, Président de l'Union des Côtes de Bordeaux et vigneron au ChâteauMonconseil-Gazin Ce dernier a su nous vendre sa région comme pas un! En effet, depuis une semaine je ne rêve que de plages de sable, de quais envahis d'une foule bigarrée, d'accents français, de raisins, de champs de vignes et de vins!!! Mais ce que M. Baudet a su faire c'est surtout de nous communiquer cette passion qui lui coule dans les veines et ce, depuis 5 générations! Du vin, on en a encore bu, de très belles cuvées d'ailleurs mais un petit plus pour ceux du Château de Tifayne (non disponible en SAQ) duquel nous avons eu la chance de faire la connaissance avec le vigneron Arnaud qui nous a informé que l'on pouvait dormir à son vignoble dans une maison dont les fondements datent du XIIe et XIVe siècle...(et voilà une raison supplémentaire pour visiter la région!!!).



Mais avec M. Baudet, nous n'avons pas seulement discuté de vins et d'histoire! Je lui entre autre demandé pourquoi les étiquettes sur les bouteilles françaises demeuraient toujours aussi classiques si on les comparent à celles d'autres pays (ici c'était la fille de mode qui parlait). La raison étant simple, le client! Ce dernier, quoi qu'on en dise, a toujours le dernier mot. Changer l'image d'un vin déstabilise ce dernier et malgré que le précieux liquide dans la bouteille soit le même, le client peut le bouder. C'est pourquoi les étiquettes arborant de magnifiques châteaux soient encore aussi populaires chez nos cousins français.

Ma journée ne pouvait pas se terminer sans une visite à la tente des Sweet Bordeaux! Et c'est sous les conseils d'un visiteur que j'ai opté pour un verre de Château de Myrat, un sauterne 2010 absolument divin!!! Et s'est avec cette dernière gorgée que j'ai pu faire un résumé interne de ma journée et en arriver à une conclusion...enfin deux.




La première ne vient pas de moi mais de Kler-Yann : Il n'y a pas de mauvais vins, tout dépend des goûts de chacun...de très sages paroles à retenir pour ceux qui ont tendances à juger les goûts des autres.

La deuxième a un lien direct avec la première. La passion des vignerons pour leur produit! Ça, ça n'a pas d'égal pour nous faire aimer un produit ou, à tout le moins, respecter le produit et l'homme derrière celui-ci!



Je dois vous dire que j'ai eu bien de la difficulté à écrire ce billet tellement j'avais des choses à vous raconter et que j'ai dû couper court sur certains sujets! Toutefois, si j'avais à vous donner un conseil pour la prochaine édition qui devrait avoir lieu en 2015, ce serait de vous inscrire à une des Classe de Maître. Il n'y a pas mieux pour avoir une belle introduction aux vins que vous allez boire, vous pourrez ainsi mieux les apprécier et mieux comprendre ce que vous buvez. 

Maintenant, qui vient à Bordeaux avec moi?!!!!

*Pour avoir plus d'informations sur les vins (SAQ) et les vignobles, vous pouvez cliquer sur les liens en rose. 

Je voudrais également remercier M. Vincent Lafortune de LLP Experts pour l'invitation au dîner présenté par les Côtes de Bordeaux et donné au Laurie Raphaël. Un autre merci à mon amie Sylvie Isabelle de m'avoir gentiment offert son deuxième billet pour la Classe de Maître. Puis finalement à Monsieur Jean-Michel Baudet d'avoir pris 1 heure de son temps pour nous faire connaître les produits de sa région, les Côtes de Bordeaux ainsi que son vin!  

Aucun commentaire: