Publicité 1

samedi 15 juin 2013

La soupe aux feuilles de ma grand-mère...

En novembre dernier,  avait lieu le lancement de Fou des foodies Tome 1. Cette événement a été pour moi le début d'une belle aventure ainsi que de nouvelles expériences. C'est donc sans hésitation que j'ai répondu par la positive lorsqu'on m'a demandé si j'étais intéressée à participer au tome 2. Il faut dire que le sujet était pour moi une belle occasion de rendre hommage à une personne qui a grandement contribué à faire naître cette belle passion que je porte à la bonne et belle nourriture.

Ma grand-mère paternelle est une personne qui tient un rôle fort dans ma vie et dans la personne que je suis devenue. Je peux vous dire que dans la famille, je ne suis pas la seule à avoir le même discours. En effet, plus de 100 personnes peuvent confirmer qu'elle a fait de même pour elles. Mise à part les valeurs familiales, elle a également su m'inculquer le plaisir de cuisiner, de manger et l'importance de le partager. On peut dire que cette femme est une vraie passionnée surtout lorsque l'on pense qu'il fût une époque où elle devait nourrir plus de 20 personnes qui venaient aider à la ferme familiale!


Et cette femme, c'est elle, la belle jeune fille souriante à gauche sur la photo! C'est ma grand-maman Alma que j'adore! C'est elle qui a ouvert sa cuisine à ses filles, mes tantes, qui nous cuisinaient des pâtes au pesto il y a plus de 30 ans. C'est aussi elle qui ne dit jamais non à une soirée sushis et qui n'hésite pas à nous apporter des recettes qu'elle découpe dans les magazines pour qu'on lui cuisine (avec son aide!). C'est surement à cause d'elle que les repas familiaux sont pour moi synonyme de plaisir et de rires!

Pour revenir à Fou des foodies, je dois dire que le choix de recette n'a pas été une mince affaire. J'ai d'abord fait appel à la famille, ce qui ne m'a pas aidé du tout puisque la liste s'est allongée. Je me suis donc mise à réfléchir à un secret de famille, le genre de recette secrète qui donne un petit humph! à une recette! C'est alors que l'idée de partager la recette familiale des herbes salées du Bas-du-Fleuve à fait surface. Ma grand-mère m'ayant donné sa bénédiction, vous avez donc droit, vous aussi, au savoureux mélange mythique qui apporte l'été. 

Toutefois, je ne voulais pas vous laissez comme ça sans que vous sachiez quoi faire avec vos herbes! C'est pourquoi, j'ai décidé de vous donner une autre recette issue de mon terroir familiale. Merci à mes cousines Vicky et Geneviève qui, sans elles, je n'aurais pu reproduire la dite soupe qui se mange tout l'été! Car oui, chez nous, y'a de la soupe sur la table 365 jours par année, et ce, même quand y fait chaud!

Cette soupe est parfaite comme soupe repas, surtout si vous la servez avec un bout de fromage fumé (un autre souvenir de mon enfance) comme le Calumet de la FromagerieBergeron ainsi que par quelques légumes frais du jardin comme des rondelles de concombre!

Soupes aux feuilles de ma grand-mère
8 portions



8 à 10 tasses d'eau
1 gros os à moelle (de bœuf)
¾ tasse d'orge mondé
1 cuillère à soupe d'herbes salées du Bas du Fleuve (Recette sur Fou des foodies p.50)
1 cuillère à soupe de concentré de bouillon de bœuf
1 cuillère à soupe de concentré de bouillon de poulet
1 cuillère à thé d'épices à bifteck
3 tranches de lard salé
2 tasses de feuilles de bettes à carde bien nettoyées et émincées*
2 carottes coupées en rondelles
1 petit oignon jaune coupé finement.
Sel et poivre au goût**

*Si vous ne trouvez pas de bettes à carde, vous pouvez toujours utiliser des épinards ou encore des feuilles de navet.

**Attention avec le sel, n'oubliez pas que vous avez déjà les herbes salées, les concentrés de bouillons de bœuf et de poulet ainsi que le lard salé. Il est donc préférable d'y goûter d'abord.
  • Dans un grand chaudron, déposer l'os à moelle, versez l'eau et les épices à bifteck et portez à ébullition.
  • Laisser bouillir un quinzaine de minutes.
  • Ajouter l'orge, les concentrés de bouillons de bœuf et de poulet puis les morceaux de lard salé.
  • Laisser mijoter de 60 à 90 minutes ou jusqu'à ce que l'orge soit cuit.
  • Ajouter les feuilles de bettes à carde, les rondelles de carottes, l'oignon et les herbes salées.
  • Saler et poivrer au goût.
  • Laisser mijoter une dizaine de minutes et servir.

2 commentaires:

Andréanne a dit…

Des recettes remplie d'histoire et d'amour comme cette soupe sont toujours les meilleures je trouve :) La photo de ta grand-mère est vraiment belle!

Miss Papila a dit…

Merci beaucoup Andréanne, tes mots me touche! Ma grand-maman est une personne magnifique!