Publicité 1

mardi 14 mai 2013

Têtes de violon, cueillette et gremolata...


La Matteuccua Struthiopteris, ou la crosse de fougère ou encore la tête de violon, année après année j'attends impatiemment le moment de son retour qui ne dure que le temps d'en parler. Je ne sais pas si c'est l'attrait de la rareté ou encore les souvenirs d'enfance qui s'y rattachent, mais je salive lorsque je la vois sur les tablettes de mon épicier.


Toutefois, cette année j'ai fait différent et j'ai plutôt sauter sur l'occasion d'aller cueillir moi-même mes fougères en étant initiée par mon oncle. La cueillette s'est faite dans le petit village de St-Hubert-de-Rivière-du-Loup dans le Bas St-Laurent, là même où mon grand-père allait les cueillir il y a de cela plusieurs dizaines d'années. Le sous-bois étant situé aux abords d'un lac et aussi traversé par une rivière, est un endroit propice pour les fougères et offre ainsi un paysage bucolique.


Mais quoi faire avec ce légume plutôt méconnu pour la majorité des gens que je connais. Pour ma part, j'utilise les têtes de violon là où en principe j'utiliserais des asperges. Ce n'est donc pas plus compliqué et laisse ainsi toute la place à votre imagination.


Toutefois, certaines informations sont utiles à savoir surtout pour le nettoyage ainsi que pour la méthode de cuisson. Je ne m'éterniserai pas sur le sujet et vais plutôt vous diriger vers le site de Santé Canada où vous trouverez toutes les instructions nécessaires afin que vous ne vous ne subissiez pas d'empoisonnement. Mais n'ayez crainte, en suivant les instructions, il n'y aura aucun problème, la preuve étant que j'en cuisine moi-même depuis plusieurs années et que je suis là pour vous en parler!


Pour ce qui est des recettes, vous pourriez toujours faire une bonne quiche jambon, fromage et têtes de violon ou encore, comme moi, vous inspirer d'une recette d'asperges trouvée dans un magazine du Coup de Pouce et en faire un excellent plat d'accompagnement pour vos viandes rouges ou encore un poisson blanc.

Têtes de violon et Gremolata
4 portions


2 à 3 tasses de têtes de violon
3 cuillères à soupe de persil haché finement
2 cuillères à soupe de parmesan fraîchement râpé
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
½ cuillère à thé de beurre
½ gousse d'ail sans le germe hachée grossièrement
Le jus de 1 citron
Le zeste de 1 citron
Sel et poivre du moulin
  • Nettoyer et faire cuire les têtes de violon selon les instructions. Bien les égoutter après la cuisson et réserver.
  • Dans un bol, mélanger le persil, le parmesan, l'huile d'olive, l'ail, le jus et le zeste de citron et réserver.
  • Saler et poivrer au goût.
  • Dans une poêle, faire fondre le beurre.
  • Ajouter les têtes de violon et les faire sauter pendant 4 à 5 minutes.
  • Garnir les têtes de violon de la gremolata et servir en accompagnement.
Bien entendu, vous n'avez pas besoin de vous rendre jusque dans le Bas St-Laurent pour vous procurer ce légume saisonnier puisque vous pouvez en retrouver au marché près de chez vous mais peut-être que le paysage suivant, croqué sur la route du retour à la hauteur du magnifique village de Notre-Dame-du-Portage, saura vous convaincre d'aller y faire un tour afin, entre autre, de visiter la région.


Je ne donne aucune explications concernant la cueillette elle-même car je ne voudrais pas être responsable d'un empoisonnement alimentaire. Je préfère plutôt que vous les achetiez chez votre épicier ou encore que vous vous trouvez une personne qui pourra vous initier, tout comme mon oncle l'a fait pour moi!

2 commentaires:

Andréanne B. a dit…

Oh wow! Les têtes de violon et gremolata ça vraiment l'air délicieux! Je prends ta recette en note car je manque toujours d'idée pour les apprêter :) Sinon ton blog et super et tes photos sont tout aussi belles!

Miss Papila a dit…

Merci beaucoup Andréanne B.!!!! C'est vraiment gentil! :)))