Publicité 1

mardi 2 octobre 2012

Une barrique espagnole à Londres...


Première escale : Londres un samedi matin.

Pour ceux et celle qui ont déjà visité Londres, vous savez que le shopping sur Oxford Street et Regent Street n’est pas de tout repos…surtout un samedi! Pour les autres qui ne connaissent pas, le meilleur exemple est de vous imaginer que la rue St-Jean à Québec est environ de la même largeur qu’un trottoir de ces 2 rues londonienne. Maintenant, imaginez qu’il y a 1 trottoir de cette largeur de chaque côté de la rue sur laquelle il y a une circulation dans les 2 sens. Puis, imaginez-vous des dizaines d’autobus rouge à 2 étages, des taxis noirs, des voitures, une symphonie de klaxons (probablement parce qu’un touriste n’a pas regardé du bon côté avant de traverser) et une mer de monde…vous croyez que j’exagère? Et bien non, ça c'est Londres!



Dans ma vie, je crois que je n’ai jamais vu autant de monde à un seul endroit…sauf peut-être au spectacle de Paul McCartney en 2008 à Québec (la folie britannique serait-elle contagieuse?)…mais vous me direz que je ne suis pas encore allée à Tokyo…et vous avez raison.

Bref, je ne suis pas ici pour vous parler de la foule dans les rues de Londres ni de la frénésie qui habite ces gens…et encore moins pour me plaindre car justement, cette frénésie est inspirante et que je suis justement en voyage d'inspiration. Sauf qu’il vient un temps où, après 6 heures de vol (soit une nuit blanche dans l’avion, car je suis incapable d’y dormir!), le « jet lag » frappe de plein fouet et donne l’impression de marcher sur des nuages et de voir tout embrouillé, le temps de prendre une pause s'impose ainsi qu'un moment pour remettre l'estomac à l'heure du bon fuseau horaire…

Et c’est là que je veux en venir! Parfois, pour prendre une vraie pause, on prend une petite rue transversale pour atterrir dans un tout autre monde tellement que les décibels diminuent de façon plus que considérable. D'autres fois, nous avons quelques adresses de listées autour de nos itinéraires, ou encore nous nous laissons guider par notre instinct et les menus.


C’est un peu comme ça (et aussi parce qu’il y avait 1 heure d’attente à l'endroit  prévu) que nous avons choisi, ma collègue et moi, la terrasse toute ensoleillée de la Barrica sur Goodge Street (parce que oui, il fait soleil à Londres aussi!). Un petit restaurant de tapas espagnols qui s’est avéré une découverte!

Notre serveuse, très sympathique,  nous conseille de calculer 3 tapas par personnes.

Du pain accompagné d’une huile d’olive d’excellente qualité nous sont servis en attendant nos plats.

Puis sont arrivés les 3 premiers tapas. Des asperges blanches servies froides, les classiques croquettes de jambon moelleuses et fondantes et des patatas bravas accompagnées d’un aïoli qui me font encore salivées! Quoi? Vous pensez que des patatas bravas ne sont que de vulgaires patates cuitent dans l’huile…détrompez-vous, car il y a de la qualité! Les pires, je les ai mangées à Barcelone, recette nulle, goût nul et sauce nulle qui ressemblait à du ketchup, un vrai plat « attrape touriste » (tout comme la paella d’ailleurs!!!)! Celle de la Barrica étaient presque égales à celles de Madrid qui remportent la palme!


Ensuite est arrivé mon plat préféré! La pieuvre grillée sur une purée de chorizo. C’était bon, la pieuvre était tendre et j’ai bien aimé que le chorizo soit en purée au lieu de petits morceaux.


Ensuite il y a eu le risotto de porc et figue qui était un must selon les dire de notre serveuse…bon, peut-être est-ce parce que j’ai eu l’occasion de mangé plusieurs  risottos dans ma vie dont certains étaient à se rouler par terre, mais pour moi ce plat ressemblait plus à un riz sauté. Le goût était bon, le mélange de saveurs y était presque, mais le problème était peut-être que ce n’était pas un vrai risotto crémeux et goûteux…


Pour terminer, nous avons choisi un poisson blanc grillé dont je ne me souviens plus le nom, peut-être était-ce de la morue charbonnière ou encore du flétan. Quoi qu’il en soit, ce poisson fondait dans la bouche et la salade d’haricots blancs apportait de la texture.


 Pour ce qui est du dessert, nous avons passé notre tour. Mais si j’avais eu assez de place pour en prendre, je me serais certainement laissée tenter par La glace au caramel à la fleur de sel, Chocolat et huile d’olive! Ça c’est ce qui s’appelle retrouver tout l’Espagne dans son assiette!

Et pour les amoureux de vin, sachez que la Barrica possède une très belle carte en plus d’avoir une personnel qui s’y connait très bien. C’est ainsi que, sous les conseils de notre serveuse,  j’ai découvert un Louro Godello 2010 qui se trouve à être disponible ici à la SAQ! (Joie dans mon cœur!)

Adresse :
Barrica Tapas Bar
62 Goodge Street, Londres
Tel. : 020 7436 944
Métro : Goodge Street, Oxford Circus
*Réservation fortement recommandée par le personnel pour la soirée.


Aucun commentaire: