Publicité 1

mercredi 20 juillet 2011

Une invitation version Tripes and Caviar....

Si vous êtes du type aventurier côté culinaire et que vous n’avez pas peur de sortir de votre zone de confort, j’ai peut-être quelque chose pour vous.


La semaine dernière j’ai été invitée au lancement de Tripes and Caviar de la région de Québec. Si vous êtes de Montréal, vous aurez peut-être déjà entendu parler de ce quatuor jeune et dynamique. En effet, Jean-Michel, Patrice, Constance et Jonathan sont de jeunes créatifs gourmands qui n’ont pas eu froid aux yeux en présentant un projet qui tire, plus souvent qu’autrement, des « pas certain que j’oserais goûter à ça »…ou encore « Eurk!!! ». Il ne faudrait pas oublier les visages de dégoût récoltés lorsque j’ai expliqué à certains de mes amis ce que j’ai mangé.

Tripes and Caviar est un regroupement de personnes qui aiment la bouffe et qui se retrouvent une fois par mois. L’endroit de la rencontre est tenu secret jusqu’à 24 heures avant l’événement. Vous comprendrez donc que l’endroit est différent à chaque souper. Toutefois, le lieu se doit d’être choisi avec soin pour que les convives soient à l’aise et confortables. À votre arrivée, on vous demandera de laisser cellulaires, montres et appareils photo pour être certain que vous profitiez à 100% de la soirée plutôt que de la passer à « texter » ou regarder l’heure.

Donc, laissez-moi vous décrire mon expérience vécue. Vous comprendrez que pour le lancement, exceptionnellement, nous avions droit à nos appareils photos.

Tripes and Caviar


Lundi, réception de l’adresse via courriel. Mardi, direction Lévis.

On nous accueil à l’entrée, on vérifie notre identité et on nous explique les directions finales. Nous entrons à l’intérieur d’une maison, prenons un escalier qui se termine dans une cave…(oui! oui! Une cave!!! Vous savez la base d’une maison qui est sur le ciment avec des murs donnant vu sur la laine minérale et où l’on y range tout ce qu’on n’a pas besoin!!!!). En trame de fond, une musique qui nous permet de nous diriger vers une porte qui s’ouvre sur un….appartement. Ok, effet de surprise réussi.

Un DJ est derrière sa console et donne une ambiance « lounge », on nous accueille et on nous dirige vers la terrasse où plusieurs invités y déguste déjà un martini dont un des ingrédients était du thé vert (c’est évident que j’étais vendue!). On se relaxe. On en profite pour faire connaissance et tout le monde se parle.


La mise en bouche arrive. Un morceau de pomme Gala mariné dans le Kimchi, yogourt labneh, bacon le tout décoré d’une feuille de roquette et quelques grains de poivre. En bouche, c’est frais, c’est nouveau et oups…c’est aussi épicé. Ce qui fait qu’on apprécie le yogourt, celui-ci adouci le kimchi. On aime et on en veut encore.


Puis vient le burger de langue de veau garni de nouilles frites et d’une salade de crevettes nordiques à l’avocat. Personnellement, c’était une première en ce qui concerne la langue de veau. Elle était tranchée finement et était très tendre. Je dirais que la viande avait une texture de rôti de porc mais en plus tendre et moins sec. Le goût est très loin de la langue de porc dans le vinaigre. En fait, j’ai bien aimé.


Le barbecue chauffait tranquillement pour notre prochain service. Des brochettes de cœur de veau mariné dans le paprika espagnol, ananas confits sous vide dans le rhum, sauce chimichurri et bananes plantain mexicaines frites. Là, c’est mon coup de cœur de la soirée. Toutefois, je garderai sous silence le nombre de brochettes que j’ai pu prendre…ce serait honteux et je risquerais des représailles. Le mélange d’ananas sucré et de cœur tendre…Mmmmm!!! (Et j’entends plusieurs d’entre vous se demander comment un coup de cœur peut être le cœur de veau ???? Mis à part le mauvais jeu de mot, il faudra un jour que je vous raconte que je n’en étais pas à mon premier cœur…hum!hum! Faudra que je vous raconte la fois où j’ai eu le privilège de mangé du cœur d’orignal à sa fraîcheur la plus maximale!).


En accompagnement, il y avait des piments grillés. Je me suis risquée à en goûter un, résultat, après seulement une bouchée, des montée de larmes et une envie folle de boire de l’eau et manger du pain…j’étais encore plus sous le choc quand j’ai vu mon voisin en manger 2!!!! Finalement, le plus dangereux était le piment...et non les abats, qui l'eut cru!!!

Et puis, pour calmer le tout, Constance est arrivée avec son plateau de fudge au chocolat Valrhona et crème de cacao de Madagascar. Petite douceur bien agréable pour les papilles suite au choc qu’elles avaient subi.


En prime, nous avions un coucher de soleil magnifique sur le Château Frontenac et le bassin Louise. Paysage tellement magnifique qui a eu son lot de Ohh! et Ahhh! dans la soirée!!!


Pour le lancement, j’ai cru comprendre que notre belle troupe avait été plutôt « soft » avec nous car pendant la soirée, des mots comme sang et cervelle sont parvenus jusqu’à mes oreilles!!! Si c’est pas sortir de sa zone de confort ça…Hum! Hum!!! Il fallait s'y attendre quand le mot « tripes » se retrouve dans le nom de l'évènement.

Tripes and Caviar se veut être un « FoodClub », pour avoir la chance d’assister à un des évènements, vous devez vous inscrire via le web juste ici !Pour la suite, je vous laisse suivre les instructions…il ne faudrait pas que je gâche le « punch » mais je pense qu’il est bien intéressant de voir de jeunes avoir un projet qui sort des sentiers battus, mais aussi de les voir aussi passionnés par ce qu’ils font sans compter leur enthousiasme!


*Crédits photos: Miss Papila

Aucun commentaire: