Publicité 1

dimanche 27 mars 2011

Au Laurie Raphaël en bonne compagnie...

Ce vendredi j’ai participé à la première édition de Québec Exquis. L’événement regroupait une quinzaine de chefs cuisiniers de la région de Québec jumelés à des producteurs, également de la région. L'exercise étant de mettre en valeur les produits et tout ça à prix d’ami…pensez-vous que je me suis faite prier???

Je peux vous dire que de trouver des amis pour m’accompagner dans l’aventure n’a pas été très compliqué…surtout que mon argument de vente était l’établissement en question, soit le Laurie Raphaël en 3 services pour 40$…l’occasion était trop belle!!!

Mais pourquoi avais-je choisi le Laurie Raphaël?

Parce que depuis longtemps j’entends parler de ce restaurant, que ça fait longtemps que l’endroit est sur ma longue et interminable « to do list » de restaurants de Québec, que le producteur associer était la Ferme Basque de Charlevoix et que ce producteur fait l’élevage de la viande que j’aime le plus au monde…le canard…et que je me suis dis que le chef Daniel Vézina saurait utiliser cette magnifique vitrine pour faire connaître son restaurant à des gens qui n’auraient jamais oser y mettre les pieds…portefeuille oblige…mais surtout, parce que le menu n’était pas affiché, proposant ainsi aux participants un menu surprise…on aime!

Et c’est comme ça, le vendredi soir 5 mars 20h (début officiel de mes vacances! Wout! Wouuut!) que je me suis présentée au 117 rue Dalhousie, accompagnée de 5 autres épicuriens!


On nous explique que pour l’événement Québec Exquis le menu est similaire au menu Chef Chef, soit un repas composer sur l’inspiration du moment…le dit repas étant composé d’une entrée, d’un plat principal ainsi que d’un dessert. Il nous fallait simplement spécifier si nous voulions le menu Terre ou le menu Mer.

Terre, fût mon choix.

On nous attise les papilles par une petite mise en bouche offerte par la maison, une salade de calmars citronnée…frais et les calmars étaient tendres à souhait.


L’entrée suit de près. Une lasagne de canard confit, dans un jus de canard accompagné d’un mesclun et d’un cromesqui de foie gras qui explose de saveur dans la bouche!!! Pow!!! Il est conseillé de prendre le cromesqui en premier, pendant qu’il est chaud, ainsi il demeurera croquant à l’extérieur et fondant à l’intérieur! Pour ce qui est de mettre en valeur le canard de la Ferme Basque de Charlevoix, c’était mission accomplie! Maintenant, je me dois de trouver le moyen de faire un jus de canard maison afin de me refaire ces lasagnes mais version plat principal…parce que là, je suis restée sur ma faim…pas que le plat était petit…au contraire!!! Non, en fait, c’était tellement délicieux que j’en aurais mangé encore plus! (Et je ne suis pas la seule!)


Pour accompagner l’entrée, on nous a recommandé un gamay, un bourgogne ou un pinot noir. Finalement, notre choix c’est arrêté sur un Markowitsch, Carnuntum 2008, Zweigelt et Pinot noir, Autriche.


Une petite pause et ont nous offre des petits pains, raisins et noix (mon favori!), parmesan, oignon…chacun pouvait y trouver son compte.

Vient ensuite le côté TERRE du repas. Le faux-filet de bœuf au poivre de Shishuan dans un jus de viande au vin rouge, asperges au pamplemousse rubis (découverte gustative!) et pleurotes sautés à l’estragon. Bon, maintenant je dois vous dire que le poivre du Shishuan sera mon prochain achat lorsque j’irai faire un tour à La Route des Indes, c’est trop bon!!!! Il faut toutefois savoir que le boeuf avait été cuit sous vide, ce qui a permettait de garder toute la saveur des aromates…dont ce fameux poivre!!!


Pour la Terre, on nous a conseillé cette bouteille que j’ai pris en photo, question de me souvenir du nom mais étant donné que je n’arrive pas à déchiffrer les pattes de mouche (mise à part le mot « Cuvée »), le mieux que je puisse faire c’est de vous montrer la bouteille et de me croiser les doigts que quelqu’un puisse me répondre…parce qu’il était vraiment bon!


Côté MER, on retrouvait dans l’assiette un saumon de l’Atlantique, sauce vierge aux tomates confites, orge perlé au beurre de roquette, poivron rôti et crème d’ail noir que je ne peux malheureusement commenter.


Et c’est à ce moment que la débandade commence…parce que certain d’entre nous ont eu le goût de pousser notre expérience Laurie Raphaël un peu plus loin…pourquoi ne pas commencer par une assiette de fromages du Québec. L’idée était géniale et chaque fromage était accompagné d’un condiment propre à lui même.


En partant de la gauche, vous trouverez :
    -  Le Bédouin et sa marmelade d’agrumes (Fromagerie Polyethnique St-Robert, Montérégie)
    - Le Gré des Champs et confiture de tomate verte maison (Fromagerie au Gré des Champs, St-Jean-sur-Richelieu)
    - Le Tomme du Kamouraska, saucisse et purée de canneberge rouge (Fromagerie Le Mouton Blanc, La Pocatière)
     - Le Grand Manitou et chutney de pomme et vinaigre de cidre (Fromagerie La Suisse Normande, Lanaudière)
     - Le Gaulois de Portneuf et golden enoki enrobé de vinaigrette soya biologique (Fromagerie Ducrêt, Saint-Basile de Portneuf)
     - Bleu D’Élisabeth et purée de pomme de terre au babeurre (Fromagerie du Presbytère de Sainte-Élisabeth-de-Warwick).

Nos panelistes auront été partagés entre Le Grand Manitou et le Bleu d’Élisabeth…et pour ma part, j’ai donné une mention spéciale d’originalité pour les Golden Enokis!

Puis le dessert se présenta à nous sous la forme d’un mini pot de fleur en terracotta. L’illusion était parfaite! Dans le pot, il y avait d’étagé, une crème de fromage et vanille, un coulis de sauvignon blanc et raisin de Corinthe, un gâteau éponge carotte et orange (illusion parfaite de terre noire!!!!) et une quenelle de glace au beurre noisette! Quand on parle originalité…! C’était malgré tout léger dans la texture…quoique je soupçonne qu’en calories ça le soit moins!


Ça, c’était la première partie du dessert.

La deuxième étant un dessert à partager commandé par Rémi et Bernard qui voulait pousser un peu plus loin l’expérience moléculaire. C’est ainsi qu’est arrivé sur la table le Banane. Dans l’assiette, vous y trouverez une crème pâtissière à la banane (gros scoop!), des noisettes torréfiées, des graines de citrouille, une mousse chocolat et riz soufflé ainsi qu’un gâteau sans farine (parfait pour les intolérants au gluten!) ainsi qu’une glace au panais (Oui! Oui! vous avez bien lu!). En prime, nous avons eu la visite du chef pâtissier venu spécialement à notre table pour y déposer au syphon un Espuma de butterscotch…léger comme un nuage lorsque mis en bouche!!!! L’exercise étant de manger la crème pâtissière à la banane avec la glace au panais pour profiter de l’expérience moléculaire gustative à son maximum.


Et pourquoi ne pas accompagner le dessert numéro 2 par un vin? Voici donc le Brumaire, Brumont, Château Bouscassé, 2008, Vendanges du 26 novembre. Mmmmm!!!

Au moment où nous croyions que notre souper était à sa fin, on nous proposa une visite des cuisines. Super privilège (sinon, laissez moi rêver ma vie!!!). Et le comble c’est que notre chef pâtissier nous a ouvert la machine à barbe à papa et que nous avons pu faire nous même nos cornets de barba à papa…la saveur de la saison : Érable!!! Et si vous vous attardiez un peu trop sur les bords et que votre barbe à papa chauffait un peu trop…vous aviez du sucre d’érable en prime! Que vous dire de plus sinon que des sourires d’enfants sont apparus sur nos visages!!!


Et là, c’était vraiment la fin…du souper (mais pas de mes vacances voyons!!!!).

Mais avant de mettre un point final à ce billet, je ne peux pas laisser sous silence la gentillesse du personnel qui nous a bichonné tout au long du repas. Je dois aussi faire mention du super service que nous avons eu de la part de Geneviève ainsi du Chef Pâtissier Maxime (sur la photo ici bas).


Et aussi faut-il mentionner les petites attentions particulières perdues dans la MAJORIT É des établissements. Au Laurie Raphaël, les dames sont toujours servies en premier et lorsque que ces dernières récupèrent leur manteau au vestiaire, un gentilhomme les aide à l’enfiler…mais pourquoi ces bonnes manières ont elles disparues???

Sinon, je vous laisse sur une phrase lue dans la carte des vins…(un livre en fait puisque celle-ci contient plus de 20 pages!!!).

''Qui sait déguster ne boit plus jamais de vin mais goûte des secrets''
(Salvador Dali)

N.B. La première édition de Québec Exquis se tenait du 22 au 27 mars 2011. Pour voir les restaurateurs et les producteurs participants ainsi que toutes les informations sur les menus, vous trouverez le lien ici.

Adresse :
Laurie Raphaël
117 rue Dalhousie
Québec
Tel : 428.692.4555
http://www.laurieraphael.com/

Ferme Basque de Charlevoix
813, rue Saint-Édouard
Saint-Urbain
Tel : 418.639.2246
http://www.lafermebasque.ca/

Aucun commentaire: