Publicité 1

dimanche 24 janvier 2010

Assommée...

Ce soir je suis nostalgique…pas triste...juste nostalgique. Ne vous inquiétez pas, je ne vous parlerez pas de mes états d’âmes sur mon blog, j’ai une certaine pudeur tout de même! Non…je suis nostalgique de mon souper absolument merveilleux que j’ai mangé la semaine passée. Cette histoire elle a pourtant commencé par l’anniversaire d’un ami…qui, comme vous le devinerez, est aussi épicurien que moi!

Bon, je dois vous avertir ici que, suite à la lecture de mon récit, vous aurez aussi faim que moi présentement, car juste de penser à ce que je vais vous écrire, l’eau me vient à la bouche et ce, même si j’ai déjà très bien soupé! Non mais c’est un scandale!

Pssst! Pour ce qui me connaisse, vous aurez réponse à une énigme!

Alors, tout a commencé par une entrée de bonbons de saumon à l’érable…eeee…quoi? Bah oui, vous avez bien lu mais laissez-moi vous expliquer le tout. Vous prenez un filet de saumon que vous couper en cubes et que vous faites mariner dans du sirop d’érable et probablement un alcool secret. Vous y rajoutez un concassé de petits fruits (ananas, kiwi…), assaisonnez le tout de quelques herbes fraîches, dont la menthe et vous servez le tout dans un verre à Martini. Frais, pas trop sucré et ça ouvre l’appétit! Je veux continuer!

Bonnons de saumon à l'érable- L'Assommoir

Petit répit…

La pièce de résistance arrive…en fait, les 2 pièces de résistance arrivent car mon amie Rachel et moi avons décidé de partager les repas principaux parce que nous hésitions les deux entre les mêmes deux plats…et pourquoi pas! Voilà donc, le premier plat auquel je goûte: Tartare de Canard (êtes vous surpris!) sur un lit de salsas de poires au vin blanc et peut-être de figue (c’est ce que nous croyons) et frites maison. Je dois vous avouer que j’avais un doute…j’ai beau vouer un culte sans fin au canard, j’ignorais ce que cette viande pouvait goûter lorsqu’elle était non cuite. Une bouchée, et tout ce qui existait en doute c’est envolé. Le canard n’est pas relevé, juste un petit peu sucré, je dirais à tendances asiatique. Hum! Pas honte de mon choix du tout et c’est avec regret que j’ai du céder la moitié de mon plat à ma voisine…j’ai osé céder le tartare à Rachel même si ,dans ma tête, il était clair que je voulais terminer mon assiette! Mais bon…contre mauvaise fortune bon cœur, j’échange mon plat pour me retrouver avec nul autre qu’un filet mignon!

Tartare de Canard et poires au vin blanc- L'Assommoir

Oui! Oui! Je vous entends dire tout haut : Mais quelle chialeuse! Elle pleure un canard quand elle va manger un filet mignon!

Vous avez raison de penser ça, et même que je vous seconde car le filet mignon en question n’était pas piqué des vers du tout! Il était accompagné d’une sauce au balsamique, d’oignons caramélisés et d’un morceau de cheddar fondant…quoi dire de plus sinon que la bouchée que j’ai prise fondait dans la bouche…il n’en reste qu’à vous de l’essayer!

Filet mignon et son fondant de cheddar- L'Assommoir

J’ai vu passer un pouding chômeur tout chaud sortant du four devant moi, mais j’avais tellement mangé que je n’ai pas réussi à y goûter. Mais j’ai quand même eu des critiques d’amateurs : Très sucré! Mais Rachel et François, à quoi vous vous attendiez??? C’est un pouding chômeur (à l’érable de surcroît!), est-ce que ça existe vraiment un pouding chômeur pas sucré?

Nous sommes sorti de table à 1 heure du mat. On a hésité un peu, beaucoup, naaaah! Pas du tout…c’était direction dodo car j’ai tellement « bien » mangé que j'en étais ASSOMMÉE! Voilà vous le savez…rien de grave, juste trop mangé!

Ha oups…ce serait bien si je vous disais le nom de ce fameux resto, si jamais l’envie d’un tartare de canard vous prend. Pour l’anniversaire de René, nous étions à L’Assommoir Notre-Dame. Bon, c’est rare que je fais ça mais je dois donner une mention spéciale au service car nous étions quarante personnes et que le service a été plus que bien étant donné le nombre de personnes!

Malheureusement ou heureusement je vais devoir y retourner car d’autres plats ont attirés mon attention, soit les plateaux du carnivore dont j’ai entendu d’excellents commentaires ou les pétoncles façon mojito ou le thon au sésame! En avez vous vraiment besoin de plus?

Et voilà, l’énigme est résolue!

Adresse :
L’Assommoir
211, Notre-Dame (Dans le Vieux Montréal)
514-272-0777
www.assommoir.ca

4 commentaires:

Patricia a dit…

Merde!! J'aurais jamais dû lire ça! J'y suis allée il n'y a pas si longtemps et mon dieu que je veux y retourner! SE SOIR!
J'ai manger une trempette d'artichaud aux 4 fromages avec tortillas,c'était à se rouler par terre et les accras de morue.. humm juste à y penser!
Non. Non, je me tais!!!

Miss Papila a dit…

Et bien toi au moins tu n'as pas 2h30 de voiture à faire pour aller assouvir tes envies!

je retiens tout de même tes suggestions!

Anonyme a dit…

Le pied c'est d'y aller à 4 ou 5 personnes et de partager le grand plateau tartares / ceviche (7 choix je crois). Et à noter que l'Assomoire sur la rue Bernard n'a pas exactement le même menu.

Miss Papila a dit…

Anonyme--Hummm! Ça m'a l'air bien bon tout ça! Je garde la suggestion en note pour une prochaine visite! Merci!