Publicité 1

jeudi 23 juin 2016

Poulet Exceldor à la portugaise...

À chaque fois où j’ai dégusté un poulet portugais, je me suis dit qu’il serait bien de m’essayer à en faire un à la maison. Des fois, ça prend juste un petit coup de pouce du destin pour nous faire passer à l’action tout comme cette proposition de collaborer avec Exceldor. C’était tout ce dont j’avais besoin pour me mettre en mode recherche afin de trouver les ingrédients clés pour obtenir un poulet savoureux. Puis, j’ai également fait quelques tests pour enfin trouver LA recette, ma version toute personnelle de ce poulet devenu mythique. Pour le réussir, je vous donne deux règles d’or soit de laisser reposer votre poulet enrobé d’épices pendant 24h avant de le faire cuire. La deuxième, étant de ne pas se gêner dans la quantité d’herbes fraîches voir même en mettre plus que ce qui est mentionné ci-bas.

POULET À LA PORTUGAISE
4 portions



dimanche 19 juin 2016

Un dessert de saison...

La belle saison cogne à nos portes et avec elle mon petit fruit chouchou, la fraise. C’est maintenant le temps d’aller visiter votre producteur préféré et de déguster vos fraises fraîches, en confiture ou encore en les cuisinant pour vos desserts. D'ailleurs. j’en ai ajouté dans la recette du fameux pouding à la rhubarbe de ma sœur et je dois vous dire que ça s’est avéré être un délicieux mariage!




samedi 11 juin 2016

Lassi à la mangue sans produits laitiers...

J’ai découvert le lassi lors d’un voyage à Londres. J’expérimentais la cuisine indienne dans un superbe restaurant du quartier Shortdich et j’avais un peu de difficulté à faire mon choix. Je savais que la nourriture indienne que j’allais déguster serait beaucoup plus épicée que ce à quoi mon palais était habitué. Heureusement, un serveur est venu à ma rescousse et m’a conseillé d’accompagner mon repas d’un lassi à la mangue afin d’atténuer la chaleur des épices. Jamais un conseil n’aura été aussi judicieux, car la salade de poulet s’est avérée être beaucoup plus puissante que ce à quoi je m’attendais. Voyez-vous, j’avais choisi un plat qui devait être doux... mais doux pour les palais habitués. Aussitôt ai-je pris une gorgée de la boisson à base de yogourt que toute la chaleur qui envahissait ma bouche avait disparu pour laisser place à tout un monde de saveurs. Depuis, cette fameuse salade de poulet est la meilleure que j’ai mangée !



dimanche 5 juin 2016

La Trattoria La Scala, une histoire qui dure depuis plus de 18 ans...

Il y a quelques semaines, j’étais invitée à découvrir le menu du restaurant La Scala situé sur le boulevard René-Lévesque. C’était un peu spécial pour moi, car il fut un temps, il y a très longtemps, l’établissement appartenait à des amis de la famille et portait le nom du Café St-Cyrille. Nous y allions pour y manger de la pizza pour ensuite aller voir la parade du Carnaval qui passait juste devant. Depuis, la superficie a triplé, le décor a changé et on y propose une cuisine inspirée de l’Italie.

Une fois à l’intérieur, j’ai eu l’impression d’être à Milan. Avec les boiseries sombres, les murs tapissés et les statues blanches, on se serait cru dans une scène du film Le Parrain... ne manquait que Marlon Brando assis à une table et la trame sonore dramatique. C’est plutôt moi qui ai pris place à une table avec une amie afin de discuter de notre futur voyage en Italie accompagnée d’un Spritz Apérol question de se mettre encore plus dans l’ambiance.



vendredi 27 mai 2016

Tartare de bœuf aux saveurs d’Espagne

La première fois que j’ai fait un tartare, c’est à Paris, bien assise dans un micro resto de la rue Vieille du Temple dans le Marais. La vieille dame qui servait m’avait demandé s’ils devaient me préparer mon tartare où si j’allais me le préparer. Plutôt surprise par la question, j’ai voulu demander plus de détails, mais à son air découragé, j’ai vite compris que poser la question c’était y répondre. La vieille propriétaire m’a donc apporté la boulette de viande vierge avec tout ce dont j’avais besoin pour préparer mon tartare et ainsi l’assaisonner à ma guise. C’est de cette façon qu’est né mon premier tartare à vie.