Publicité 1

dimanche 19 août 2018

L'Orygine, une adresse à retenir...

Aujourd’hui, je vous parle du bistro L’Orygine, un resto qui a ouvert ses portes le 15 juillet dernier et qui en a pris plusieurs par surprise. Nous savions déjà que le retour de la Tanière n’était qu’une question de temps et nous connaissions déjà le succès du restaurant Légende alors, que pouvait bien nous réserver ce petit nouveau. À première vue, on peut dire que le décor signé par la designer Stéphanie Bélanger est probablement le plus instagammable de la ville de Québec. On adore les banquettes turquoise, les planchers blanchis et les lampes suspendues en rotin qui se marient magnifiquement bien avec les boiseries d’époques et les murs de pierres, ce qui apporte un vent de fraîcheur et de modernité dans le quartier Petit Champlain! 

mardi 7 août 2018

La meilleure salade de betteraves...

Je ne sais pas pour vous, mais avec toute cette chaleur, j’ai un peu moins le goût de cuisiner. Du coup, les salades deviennent une option facile et rapide, surtout que nous pouvons enfin profiter des légumes d’ici! Cette nouvelle salade est arrivée sans prévenir. Je recevais une amie un soir et la chaleur était telle que tout ce que je voulais était un peu de fraîcheur dans l’assiette pour accompagner mon saumon. La petite improvisation s’avéra être un succès et à la demande de mon amie S. je n’ai eu d’autre choix que de la partager. Il paraît même qu’elle serait digne d’un resto... et ça, ce n’est pas moi qui le dis!

mardi 24 juillet 2018

La Bonne Étoile X Chez Rioux & Pettigrew...

Le concept des restos éphémères qui offrent un menu que pour quelques mois fait fureur un peu partout sur la planète. Toutefois, ce dernier n’avait pas encore atteint la ville de Québec, mais voilà que depuis le 3 juillet, un tout premier pop-up a ouvert ses portes dans le local qui servait autrefois d’entrepôt de Chez Rioux et Petitgrew. 

jeudi 12 juillet 2018

Votre nouvelle salade préférée...

Cela fait un petit bout que je veux partager cette recette avec vous! Le délai a été plus long que prévu, car j’ai dû préparer un déménagement et puis prendre le temps m’installer et de retrouver mes repères. Maintenant, tout est revenu dans l’ordre et j’apprécie mon nouveau chez-moi comme jamais en plus d’avoir le fleuve et ses plages à seulement quelques pas! Bref... je crois bien que je n’ai pas fini d’être inspirée par ces paysages! 


dimanche 3 juin 2018

Tartare au homard gaspésien...

Au Québec, ce n’est plus l’hirondelle qui annonce le printemps, mais bien l’arrivée du homard chez notre poissonnier préféré. Du moins, c’est ce que clame M. Jean Côté, biologiste pour le Regroupement des pêcheurs professionnels de homard du sud de la Gaspésie que j’ai rencontré lors d’une soirée au Château Frontenac donné en l’honneur du crustacé. Ce dernier a travaillé très fort pour que l’industrie du homard ne subisse pas le même sort que la celle de la pêche à la morue tout en préservant l’environnement dans lequel le homard vie. En 2018, on peut dire que c’est mission accomplie puisque depuis 2011, la production a triplé depuis et ce, même si les détenteurs des 190 permis gaspésiens doivent suivre des règles très strictes. Alors, en Gaspésie on se targue d’avoir le meilleur homard en plus d’être certifié Ocean Wise. La meilleure façon de le reconnaître est son médaillon bleu fixé à une des pinces qui vous permet en un clic de savoir qui a pêché votre souper sur le site de monhomard.ca. Si le médaillon n’y est pas, vous pouvez le demander à votre poissonnier, car il est la preuve que votre homard vient bel et bien du Québec.